RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE APOLLO

LE KENNEDY SPACE CENTER

LE LAUNCH COMPLEX 39

Les deux pad de tir 39 A, et 39 B couvrent une zone de 0,7 km2 au bord de la mer à quelques 6 km du VAB. De forme vaguement octogonale, ils rassemblent toutes les installations nécessaires au lancement, réservoirs de carburant, comburant, station électrique, pneumatique, communication et le socle de tir proprement dit.

LC39 KSC-66PC-124.jpg (301794 octets)    LC39 67-HC-301HR.jpg (972692 octets)

Le socle est une structure cellulaire en béton armé surélevé de 14,6 m par rapport à la mer. Il est ouvert sur sa longueur par une tranché de 137 x 17,6 m de large sur 13 m de haut, destinée à évacuer les flammes du lanceur au lancement. Elle est recouverte de 10 cm de briques réfractaires de la fabrique de Claybanck au Canada. La structure cellulaire en béton supporte les 4843 tonnes du Mobil Launcher, les 2990 tonnes du lanceur, les 4445 tonnes du MSS et les 2721 tonnes du Crawler. Les deux pads sont orientés nord/ sud, l'accès au 39 A se fait par la Crawlerway avec un virage à 90° à gauche et l' accès au 39 B par un échangeur qui vire à 80° à gauche avant d' atteindre le 39 A. L' accès sur le socle de tir se fait par une légère pente de 5°.

LC39 pad A structure generale.jpg (208136 octets)

La structure en béton de chaque coté de la tranchée abrite coté ouest les salles du ECS, Environnement control System et du PTCE, Pad Terminal Connection Equipment, sur 2 étages et sur le coté Est le site de stockage des gaz haute pression. Sur la surface du pad se trouve des ascenseurs, cage d' escaliers, et structure d' interface pour le ML et la tour se service MSS. Sur la rampe d' accès au pad se trouve les installations d' alignement en azimut.

Le Azimuth Alignment Building est 213 m devant le Mobil Launcher sur la rampe d'accès au pad. Le bâtiment enterré dans le sol est en béton armé avec des murs de 30 cm d'épaisseur. L'entrée se fait au travers d'une rampe d'accès et d'une porte blindée. A l'intérieur, un support isolé du sol permet de fixer le théodolite qui est utilisé pour contrôler l'orientation de la plateforme de guidage gyroscopique du Saturn 5, la ST-124M et valider le système de référence interne du lanceur. La distance du théodolite au lanceur est de 765 pieds, 1/6 de pouces, soit 233,354 m avec une élévation de 25° pour viser une fenêtre dans l'Unit Instrument du lanceur.. Le théodolite est un appareil mesurant des angles dans les deux plans horizontal et vertical afin de déterminer une direction. C'est un télescope monté sur les deux axes vertical et horizontal. Chacun des axes est équipé d'un cercle gradué permettant les lectures des angles. Il se place sur un trépied. Avant son utilisation, il doit être placé à la verticale exacte d'un point connu en coordonnées (utilisation d'un fil à plomb) et doit être parfaitement horizontal (utilisation d'un niveau à bulle). Le théogonique envoie une lumière IR qui est vu au travers d'une fenêtre dans l'UI du Saturn 5. Des prisme à l'intérieur, dont 2 montés sur le ST-124M se réfléchissent selon 3 autres directions.
Le théodolite envoie une commande à des moteurs pour déplacer le St 124M pour qu'il s'aligne aux lumière IR du théodolite. Un ordinateur assure le maintien de l'axe comme une référence pour le système de guidage du lanceur. A T-17 secondes le théodolite relache le contrôle de la plateforme et le PAO annonce "Guidance is internal". Le système de théodolite est géré depuis la salle de tir du LCC à la console "IU". Un système qui fonctionne parfaitement excepté lorsque les vapeurs de LOX empêchent de voir la lumière."
L'intérieur du building d'alignement

 

LC39 flame trench.jpg (138704 octets)

Vue générale de la tranchée du pad 39, avec les interfaces de chaque coté. Sont visibles les rails de guidage du réflecteur de flamme (au fond) A gauche, coté ouest du pad, la structure de l' ascenseur au premier plan, la tour ECS, la tour d' alimentation LOX, un pilier de soutien ML, le toboggan d' évacuation et les deux piliers de soutien mobile au fond. 
A droite, coté Est du pad, au fond les deux pilier de soutien ML mobile, les trois piliers de soutien ML beige, la tour d'alimentation en hydrogène liquide et gazeux, la tour d' accès au moteurs et juste devant un pilier de soutien de la tour MSS.

   

Le site de stockage des gaz haute pression sur le coté Est du pad. Il stocke dans 6 cellules et distribue l'azote et l'hélium gazeux du "Converter-compressor Facility" sur le pad. Le CCF est en bordure de la Crawler Way entre le VAb et le pad. C'est un bâtiment à un étage avec des réservoirs de stockage de l'azote liquide, chargés par des camions. Il distribue ces gaz vers le VAB et le pad

Le PTCR, Pad Terminal Connection Room permet les communications et les transmissions de données entre le ML ou la tour MSS et le sol et entre le ML ou le MSS et le centre de lancement LCC. Le PTCR abrite aussi l' équipement électronique qui simule les fonctions de contrôle des installations pendant l' absence du ML et du lanceur. Le PTCR est situé sur le coté Ouest de la tranchée, au niveau du déflecteur et sous les ascenseurs du pad. Chaque étage du PTCR mesure 41 m sur 17 et est son toit est recouverte de 6 cm de béton armé. L'entrée se fait par le coté Ouest du pad, au niveau du sol. Les nombreux cablages d'instrumentation qui partent du PTCR vont au ML, à la tour MSS, à u site de stockage des gaz sous pression, au réservoirs LOX, RP1 et LH2 et au bâtiment d'alignement en azimut.

La salle ECS, Environnemental Control System est aussi situé sur le coté Ouest du pad et au Nord du PTCR. Elle abrite les équipements de contrôle de l' air (température et humidité) ou l' azote pour le lanceur. La salle ECS mesure 29 m de large sur 34 m de long et permet le stockage des unités de production d' azote, liquides froid, compresseur d' air, réservoir d' eau/ glycol et autres équipement électriques et mécanique. L' installation de stockage des gaz haute pression permet l' alimentation du lanceur en azote et hélium.

LC39 connection sol.jpg (244384 octets)

 

Un système d'évacuation du pad alternatif existe pour le personnel et les astronautes. Il prévoit une cabines à 11 places montée sur glissière qui part de la tour de lancement, au niveau 320 (134 m du sol) et arrivent au sol 760 m plus loin à l' Ouest du pad. Les paniers glissent à 80 km/ h jusqu' à la zone d' atterrissage à 550 m de la tour en 40 secondes . Là, les hommes se réfugient dans un bunker construit juste à coté.

LC39 slide wire.jpg (197652 octets)    LC39 slide wire 02.jpg (191377 octets)

PROTECTION DU PAD

Afin de permettre aux flammes du premier étage de s' évacuer sans trop endommager la structure du pad, on fait glisser un réflecteur de 635 tonnes en forme de V inversé, sous le lanceur permettant de diriger le jet de chaque coté de la tranchée. Pesant 524, 7 tonnes, il mesure 12,8 m de haut, 17, 6 m de large et 29 m de long. Ils sont constitués d' une structure de poutre en acier et bandage métallique, entouré d' une peau d' acier. Cette peau est recouverte par 10 cm de matériaux en céramique capable de supporter la très haute température des flammes et la pression du lancement. Trois réflecteurs sont tout d' abord construit pour le LC39 pour la somme de 1465075 $, un 4e sera rajouté pour avoir un en  réserve sur chaque pad. Ils ne seront jamais utilisés.

LC39 flame deflector.jpg (126479 octets)    LC39 flame deflector 75M-11439_04A.gif (181605 octets)

La mise en place dans la tranchée se fait par roulage du déflecteurs sur des rails. 4 vérins assurent le relevage du déflecteur pour mettre les roues en  position "parking" ou "roulage".

LE SYSTÈME DE PROTECTION PAR EAU

STOCKAGE DES PROPERGOLS

Le carburant et le comburant sont stockés dans des réservoirs isothermes de chaque coté du complexe de lancement (hydrogène et RP1 du coté Est et oxygène du coté Ouest) . Des centaines de mètres de canalisations assurent le transport jusqu' au pad, dans le Mobil Launcher et les réservoirs du lanceur. L'hydrogène liquide est produit à la Nouvelle Orléans (Louisiane) et transporté par des camions isotherme.

Juste en dehors du périmètre du KSC se trouve l'usine de production d'azote, d'oxygène et d'hydrogène gazeux pour le centre spatial. Ces gaz sont acheminés par pipeline à travers la zone industrielle du centre jusqu'au pads de tir 39. 

Les ergols toxiques à base d'Hydrazine et le tétraoxyde d'azote sont acheminés en petites quantités dans les réservoirs du  Process Engineering Inc. Chaque réservoir a ses systèmes associés de distribution, pompes et valves. Ces réservoirs remorques restent généralement sur site mais peuvent être transporté à différents endroits de la base. 

Juste à coté du centre spatial, à Mins, Linda Corporation produit l'azote et l'oxygène liquide. Ces deux liquides sont ensuite acheminés par camions réservoirs au KSC. La production de l’oxygène liquide (-183 °C) se fait par distillation de l’air liquide. L’oxygène liquide est bleu pâle, inodore, non toxique et très réactif.

LC39 pad A propellant syst.jpg (149260 octets)    LC39 pad A propellant areas.jpg (167146 octets)

L' oxygène liquide est stocké dans un réservoir sphérique de 3 402 000 litres situé à l' Ouest du pad . Une pompe de 2200 kg pascals de pression pompe le liquide vers le lanceur avec un débit de 38000 litres par minute à travers deux canalisations. 

LC39 LOX storage facility.jpg (158750 octets)

L' hydrogène liquide (utilisé dans le second et troisième étage) est stocké dans un réservoir sphérique de 3 213 000 litres à l' Est du pad. Il est envoyé à travers 457 m de canalisation (diamètre 25 cm) isotherme. Un système d' échange de vapeur pressurise le réservoir de stockage sous 408 kg pascals et un débit de 35000 litres par minute. Un bassin permet de brûler les excédents de vapeur. 

Le réservoir LH2 était peint en gris et blanc lors de la construction du pad avec comme inscription "Liquid Hydrogen, No Smoking". Après la création du OSHS (Occupational Safety and Health Administration) en 1970, une directive est passée et le réservoir du être reprint en blanc. Une nouvelle inscription devait être écrite "Liquified Hydrogen, Flammable Gas". l'opération, longtemps retardée nécessita plusieurs semaine de travail.

LC39 hydrogen facility.jpg (171501 octets)   

Le stockage d'hydrogène liquide contient 3 220 000 de liquide. 5 ports de remplissage permettent de charger la sphère à l'aide de camions citerne de 19 000 et 40 000 litres. La tour de connexion LH2 qui relie le sol au ML supporte les 3 canalisations de 45, 30 et 25 cm de diamètre pour l'alimentation, la purge de l'hydrogène liquide. Elles arrivent des sphères de stockage courent à travers le terrain du pad, passent dans une tranchée à travers la surface du pad. En haut de la tour, un système de cardan permet de bien positionner les canalisations avec celle de la plateforme d'avant en arrière et latéralement (jeu de 1 mètre). 6 boulons de 15 cm de long et 2 cm de diamètre assurent la liaison.

Les canalisations LH2 qui descendent du pad vers les réservoirs de stockage et la piscine de brûlage. La canalisation centrale est est la ligne de transfert LH2 (25 cm). Les 2 autres sont les lignes de ventilation (45 cm et 30 cm) de l'hydrogène gazeux du lanceur et du LUT qui partent vers la piscine. A mi chemin se trouve la bifurcation des lignes RP1 qui part vers le pad sur le coté Est du LUT.

Pendant le chargement en oxygène liquide LOX, l'évaporation du liquide se fait directement par des évents dans l'atmosphère. Pour l'hydrogène LH2 il est récupéré par des canalisations et brûlé dans une "piscine" de 30 m2 remplit d'eau à hauteur de 90 cm. Il y a 2 systèmes séparés, un pour ventiler les canalisations des installations, l'autre pour les étages S2 et S4B. Traversant l'eau il est mis à feu par des brûleurs montés en zig-zag juste au dessus. La combustion de l'hydrogène se fait avec une flamme invisible car très transparente. Des caméras IR sont alors utilisées pour surveiller le site.

LC39 piscine H2.jpg (185749 octets)

Le RP1, le kérosène est stocké juste à coté de l'hydrogène dans 3 réservoirs horizontaux de 325 000 litres chacun enterrés à l'abri derrière un mur de béton. Il est pompé sous 1190 kilo pascals avec un débit de 7500 litres par minute dans des canalisations de 20 cm qui longent celle d'hydrogène.

Deux bassins de rétention, "RP1 spill pond", de 45 m sur 76 avec 60 cm d' eau au fond sont situés au Nord du pad de chaque coté de la tranchée. Ces bassin retiennent le kérosène renversé ainsi que l' écoulement de l' eau. 

Le système de stockage des gaz hélium et azote est situé au bout du pad sur le coté Est 706860 litres d' azote et 79380 litres d' hélium). Le système pneumatique du LC 39 comprend un bâtiment convertisseur/ compresseur, une aire de stockage des gaz sur le pad et dans le VAB, des canalisations un peu partout, des équipements de stockage et de conversion d' hydrogène haute pression et un système de distribution pour les panneaux pneumatiques.

LC39 ground to lut side1 et 4.jpg (248434 octets) LC39 ground to lut side2.jpg (244593 octets)

LC39 pad cameras lights.jpg (79477 octets)

Localisation des caméras et des éclairage sur le LC 39

La construction du Pad A débute en décembre 1963 et se termine en octobre 1965. Il est utilisé pour Apollo 4 en novembre 1967. De 1967 à 1975, il réalisera 12 lancements de Saturn 5. Les travaux sur le pad B couvrent la période décembre 1964 à avril 1967, les installations étant acceptées par le gouvernement le 22 août 1968. Ce las de temps a été dépensé pour équiper le pad et le préparer au lancement. Il sert pour lancer Apollo 10 en 1969. Suite au ralentissement du programme lunaire, le pad B est mis en sommeil. Il ne sera remis en service que pour lancer les Saturn 1B du programme Skylab.  Il réalisera jusqu' en 1975 cinq lancements, dont un seul de Saturn 5. A partir de 1976, ils seront modifiés pour le nouveau système de transport spatial, la navette spatiale.

SYSTEME DE PROTECTION CONTRE LA FOUDRE

La Floride est très concernée par la foudre, car elle reçoit en moyenne 70 décharges par an; Après avoir constaté les dommages sur les missiles dans les années 50, la NASA imagina sans effort les conséquence de la foudre sur les installations au sol et le lanceur Saturn 5. Des études ont montré que le VAB recevrait en moyenne cinq éclairs par an et les Mobile Launcher, quatre. Pour la protection des tours, on installa un paratonnerre à son sommet (il est rétractable notamment pour l' entrée dans le VAB). On assura une protection de tous les équipements électriques. On isola, blinda toute la zone autour du Pad. Général Electric recommanda certaines précautions lorsque le ML est en mouvement, on conseilla au personnel de rester dans la structure ou à 6 m du Crawler. Concernant la protection des réservoirs de stockage de carburant, Général Electric imagina des solutions pour réduire les risques au minimum.

Des règles sont établies début 1966 quand débutent les opérations de lancement. Tout le personnel doit évacuer le ML, la MSS et le véhicule spatial lorsqu' un orage est détecté à moins de 7 km du Pad.

 

CONSTRUCTION DU LC 39 GALERIE PHOTOS
LC 39 SYSTEME OTV

Photos NASA et Didier Capdevila.