RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE ARIANE

LE CENTRE SPATIAL GUYANNAIS

ENSEMBLE DE LANCEMENT DES FUSEES SONDES


C'est en 1968 que les premiers techniciens qui lanceront les fusées arrivent à Kourou.
Le 9 avril, l'Ensemble de Lancement de Fusées Sondes est opérationnel, même si le centre de contrôle et la salle sauvegarde, non achevés, obligent le directeur d'opérations et le responsable sauvegarde à cohabiter dans le bâtiment météorologique. Une fusée Veronique est lancé à cette date marquant le premier lancement depuis Kourou.
Pour le premier lancement du CSGl, il s’agissait d’une fusée-sonde Véronique AGI (Année Géophysique Internationale)dont il fallait récupérer la pointe avec sa charge utile après sa retombée en mer au-delà des îles du Salut. Le lancement doit également permettre de tester les nouveaux moyens opérationnels du Centre Spatial (météo, localisation, sauvegarde). Pour ce premier lancement avait-on entraîné les équipages d’une vedette des douanes appelée « Alizé » et d’un avion Piper Navajo.
Le système de récupération comprenait un répondeur radar et une balise radio contenus dans la pointe de la fusée Véronique ainsi qu’un système de flottaison, enfin un système de levage dans la vedette Alizé. Tout se passa bien et la charge utile fut effectivement récupérée en mer, ce qui était une grande première par rapport aux lancements d’Hammaguir effectués dans le désert au sud de l’Algérie. 

 

L'Ensemble de Lancement Fusées-Sondes, implanté à environ 7 km du Centre Technique, est composé d'un centre de lancement CDL, de deux halls d'assemblage et de quatre rampes de lancement constituant l'essentiel des moyens nécessaires à la préparation des fusées-sondes et au déroulement des chronologies.

Les fusées sondes sont équipées de nombreux capteurs de pression, température, vitesse du vent et permettent de mesurer le milieu thermodynamique rencontré par le lanceur au cours de sa traversée de l'atmosphère..... De 1968 à 1981, ce sont 412 fusées et ballons qui se sont élancés de ce site. 

De 1968 à 1993, 353 fusées sondes sont lancés de Kourou. L'activité est principalement centrée entre 1968 et 1981. On compte ainsi 5 lancements de Belier (3 en 1969 et 2 en 1970), 7 Centaure (4 en 1971 et 3 en 1974), 2 Dragon en 1969, 2 Dauphin en 1971 et 1979, 13 Eridan de 1968 à 1980), 2 Veronique AGI (1968-69), 9 Veronique 61 (3 en 1968, 3 en 1971 et une en 1972-73 et 1975), une Vesta en 1969, 30 fusées russes M 100 A et b (en 1971, 73 et 1977), 21 fusées US Nike-CAjun (17 en 1971 et 4 en 1974), 12 fusées britanniques Skua en 1973, 36 fusées US Super Loki-Dart (en 1973-74) et 213 Super Arkas entre 1972 et 1992. Le lancement de 16  fusées Super-Arcas entre 1983 et 1992 avait pour but l'accompagnement des lancements Ariane. (notamment après le lancement de chaque nouvelle version d'Ariane 4). Des fusées sondes super-loky ont également été utilisées dans le programme Ariane 5 afin de connaître la densité et la direction des vents à une altitude de 60 km, niveau de séparation des deux gros boosters d'Ariane 5, pour les vols de qualification.

 

centaure 133 oct 1971.jpg (104753 octets)    veronique 61.jpg (82649 octets)

veronique 61 pad.jpg (305912 octets)    vesta n6.jpg (139595 octets)

Au moment du démarrage des opérations sur le CSG, les calculs d’orientation de la rampe étaient effectués entièrement à la main. Les services de la météo lâchaient un ballon gonflé à l’hydrogène que suivait un radar COTAL situé dans une semi-remorque à proximité du bâtiment Météo, l’opérateur du radar communiquant au téléphone le site, le gisement de son antenne radar et la distance au ballon de minute en minute.
Les données relevées, aidé d'une planche à dessin et d'une régle à calcul, on déterminais la valeur du vent en fonction de l’altitude et l’orientation à donner à la rampe de lancement. 

 

Depuis, l'ensemble de lancement Fusée sondes est utilisé par les équipes EPCU (Ensemble de Préparation des Charges Utiles) sous la configuration de bureaux, ateliers et laboratoires. En parallèle, le site peut être prêté à des associations ou clubs scientifiques à l'occasion d'expériences de lancements de mini-fusées (par exemple le GAREF AEROSPATIAL pour le lancement de la fusée Atalante le 13 février 1998). Le site est toujours bien entretenu par une équipe d'anciens de Kourou. une visite en septembre 2006, après les journées du patrimoines a permit de prendre quelques clichés souvenirs.

 

CDL.jpg (179102 octets) CDL 02.jpg (97645 octets) CDL consoles.jpg (114446 octets)
Le Centre De Lancement avec ses consoles
hall centaure dragon.jpg (209520 octets) hall belier eridan veronique 02.jpg (164468 octets) hall belier eridan veronique.jpg (160219 octets)
Hall des fusées centaure et Dragon Hall des fusées Eridan et veronique. La lucarne du CDL mesure  60 cm de long sur 10 cm de large. Elle est unique
rampe F1.jpg (175913 octets) rampe F2.jpg (175733 octets) rampe F3.jpg (197412 octets)
Rampe F1 Rampe F2 Rampe F3
rampe F4 03.jpg (185157 octets) rampe F4.jpg (264663 octets) rampe F4 02.jpg (125838 octets)
rampe F4 04.jpg (270732 octets) rampe F4 05.jpg (169702 octets) rampe F4 06.jpg (239970 octets)
rampe F4 07.jpg (172098 octets) rampe F4 08.jpg (128653 octets) La rampe F4 utilisée notamment pour les fusées Veronique et Vesta