RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE ARIANE

LES MOYENS DE PRODUCTION ARIANE 5

LE TRANSPORT DES ELEMENTS ARIANE 5

Les éléments du lanceur sont acheminés par voie ferroviaire, fluviale et maritime de leur site de production en Europe jusqu' à un grand port européen le Havre et Bordeaux en France et Collefero en Italie où ils sont embarqués vers Kourou. Deux gros navires spécialement construit pour çà, le MN Toucan et Colibri sont chargés du transport des containers remorques contenant les étages EPC, EPS, le segment EAP S1, les deux parties de la coiffe, la SPELTRA et tous les équipements associés.

Les différents éléments d'Ariane 5 arrivent au Havre, l'Etage à Propergol Stockable de Brême par bateau, les demi-coiffes et la Speltra de Rotterdam, l'Etage Principal Cryotechnique et la Case à Equipements des Mureaux où ils sont embarqués  sur le MN Toucan ou Colibri. Au terme d'un voyage de deux semaine, c'est l'arrivée à l'appontement de Pariacabo à Kourou. Tous les containers se retrouvent ensuite convoyés par route jusqu'au CSG. Seul les satellites arrivent par avion à l'aéroport de Cayenne.

CONTAINER EPC

L' unité de transport des EPC est constituée d' un large container tracter par un camion "Nicolas" à chaque extrémité. Le container est autonome, construit en acier de 5 mm avec des raidisseurs extérieurs. Il est couvert d'une capote en aluminium boulonnée par 80 boulons. Un joint assure l' étanchéité du container. L' étage EPC est positionné sur des sangles qui permettent l' absorption des chocs du transport. Le contrôle environnemental du container est assuré par une unité de contrôle extérieur. En cas de fuite, la pression interne du réservoir (500 milli bars) peut être retenue par connexion d' une batterie d' azote à l' unité de contrôle.

   

   

Les tracteurs Nicolas sont du type diesel hydraulique. Le plateau arrière est réglable de 70 cm en hauteur permettant de relever le container de 65 cm de la route (25 à 30 cm en temps normal). La vitesse maximale est de 20 km-h avec différents modes de pilotage permettant des mouvements latéraux, transversaux et de rotation. Un système de télécommande portatif permet au conducteur de piloter le container à distance pour des manoeuvres dites "à risque". Les roues des tracteurs en chaque extrémité sont pivotables à 360°

Le container de transport des étages EPC mesure 47 m de long sur 7 de large et 7 de haut pour une masse de 59,5 tonnes en charge, 93 tonnes avec les tracteurs Nicolas (46 tonnes à vide).

Il existe trois camions containers chargés du transport des étages EPC immatriculé en CD (Europe) fabriqué par la société néerlandaise Genius-Klinkenberg, un quatrième a été ajouté en 2002. La firme fabrique aussi le container chargé du transport de l' étage EPS depuis l' Allemagne.

   

Container de transport de l'étage ECA 

La longueur du container interdisant un transport par route, un port a été construit près du bâtiment avec l'aide du conseil général et régional et de la ville des Mureaux. Le container embarque dans une péniche et rallie le Havre ou il embarque dans le MS Toucan ou le Colibri (depuis début 2000), les cargo de la Cie Morbihanaise et Nantaise de Navigation, spécialement dédié au transport des éléments Ariane vers Kourou.   

CONTAINER SPELTRA

Container pour le transport de la SPELTRA. Haut de 6 m, il est recouvert d'une capote en aluminium de 1600 kg. Chargé, l'ensemble pèse près de 10 tonnes. Le container mesure 9,3 m de long pour 6 m de largeur.

 

CONTAINER COIFFE

Le transport des 2 demi coiffe en container (17,4 x 6,25 x 4,2 m) se fait par route sur deux remorques de Emmen à Birsfelden au Pays Bas. Puis chargés sur un bateau, les containers embarquent pour Rotterdam. Là, ils sont chargés sur le Toucan ou le Colibri pour Kourou.

   

CONTAINER EPS

production AR5 transport EPS.jpg (81920 octets)

Container de transport de l'étage EPS

CONTAINER VEB

Les VEB ou case à équipement sont fabriquées en France à Toulouse chez Astrium depuis 1995. En 2002, il est décidé de transférer cette production à Allemagne chez Astrium à Brême. Les cases sont fabriquées dans l'usine de Toulouse puis acheminé par camion à Bordeaux, les essais chez Intespace juste à coté ayant été supprimés. De là, elles prennent le bateau pour rallier le Havre et par la Seine les Mureaux chez EADS.  Là, chaque case est regroupée avec les autres éléments du lanceur et redescend la Seine pour prendre au Havre le bateau vers Kourou.

production AR5 transport container VEB.jpg (255496 octets)    production AR5 transport VEB.jpg (49152 octets)

Container de transport de la case à équipement VEB

CONTAINER MPS

TRANSPORT MARITIME

Le MN Toucan est mis en service en juillet 1995 pour transporter les premiers éléments du lanceur MQ de qualification à Kourou. Long de 115,6 m et large de 20 m, il comporte un garage de 96 m de long, 17 m de large et 8 m de haut autorisant le transbordement horizontal (« roll-on, roll-off ») des conteneurs. Construit par les chantiers IHC Merwede de Kinderkijk (Pays-Bas), le MN Toucan comme le MN Colibri, est exploité pour le compte d'Arianespace par la Morbihanaise et Nantaise de Navigation, filiale de la Compagnie Nationale de Navigation.

Afin de sécuriser le transport des éléments de lanceurs entre l’Europe et la Guyane et d’accroître la flexibilité de ses moyens, Arianespace met en service début 2000 un nouveau navire roulier, le MN Colibri. Ce navire baptisé le 24 novembre 1999 par sa marraine, Madame Cécile Luton, dans le port de Rotterdam, est le frère jumeau de son prédécesseur. La seule différence entre les deux navires réside dans la puissance légèrement supérieure du second qui pourra ainsi croiser à la vitesse de 15,5 nœuds. 

production AR5 transport colibri.jpg (51541 octets)    production AR5 transport colibri 02.jpg (245619 octets)

production AR5 transport colibri 07.jpg (49165 octets)    production AR5 transport colibri 04.jpg (69096 octets)

production AR5 transport colibri 05.jpg (38253 octets)    production AR5 transport colibri 06.jpg (50606 octets)

Quelques vues du MN Colibri au cours d'une escale technique à Brest en mars 2005 (photos www.marine-marchande.net). Le navire est équipé d'un atelier mécanique et un magasin de pièces détachées. A l'avant trone une usine d'eau. L'espace vie permet d'accueillir l'équipage dans 20 cabines individuelles avec salles de bains. A cela s'ajoute le carré des officiers et des marins, les cuisines, les chambres froides, la buanderie et l'infirmérie.

Avec deux navires rouliers à sa disposition, Arianespace double sa capacité de rotation entre l’Europe et la Guyane pour anticiper l’augmentation de cadence des vols d'Ariane 5 et pour offrir de nouveaux services à ses clients comme la prise en charge et le transport de charges utiles volumineuses qui ne peuvent transiter par voie aérienne. Le MN Colibri réalise sa première rotation le 6 janvier 200, entre Brême, Le Havre, Rotterdam et Kourou pour emporter notamment des éléments d'Ariane 505 vers la Guyane. 

Le MN Toucan et le MN Colibri sont tous les deux parfaitement adaptés pour accoster dans les eaux peu profondes de l’estuaire de la rivière Kourou où le chenal ne fait que 60 m de large et 14 km de long. Chacun peut effectuer une dizaine de rotations par an, principalement pour le transport des étages des lanceurs Ariane-4 et 5 mais peuvent également, le cas échéant, aider au transport de charges utiles volumineuses qui ne peuvent transiter par voie aérienne. Après Atlas (1984), après Ariana (1988), après Toucan, le cargo Colibri achemine désormais les éléments de la fusée Ariane depuis l’Europe jusqu’à la base de Kourou, en Guyane. Liée à Arianespace par un contrat à très long terme, la Morbihannaise et Nantaise de navigation investit 120MF pour ce navire conçu sur Le chantier naval Merwede, au Pays Bas, près de Rotterdam.

Le passage du chenal de Kourou est une affaire d'expert. Les équipages pilotant le Toucan et le Colibri le savent bien. Avec 10 à 15 de marges à l'avant et à l'arrière, cela ressemble à un équilibriste sur un fil. Ce sont les sédiments venus de la Cordière des Andes qui engluent et désengluent régulièrement le littoral sous forme de vase jusqu'au Venezuela. Un chenal a été creusé dans le fleuve Kourou afin d'y faire naviguer en sécurité les gros porte container et pétrolier jusqu'au port Pariacabo. C'est le CNES qui en assure l'entretien et le draguage.
Passant devant la pointe des roches et la tour Dreyfus, le Colibri entre dans la dernière portion du chenal longue de 5km. Dans le bassin d'évitage, à quelques centaine de mètres du dock, le navire doit virer d'un demi tour afin de présenter sa porte de déchargement face au quai. Petit déplacement en latéral, le navire est solidement amarré le long du ponton de 80 mètres. Devant le navire, il reste 6 mètre, juste assez pour que la rampe de déchargement de 8 mètres puisse s'ouvrir et se poser sur le quai Ro-Ro (Roll-on, roll-off).
Un chargement classique d'Arianespace représente environ 55 colis pour 650 tonnes. Le Colibri peut accueillir par voyage, une Ariane 5 ou 2 Soyouz ou 2 Vega. Pour Soyouz, il y a 16 remorques plus lourdes qu'Ariane 5 mais moins volumineux. pour Vega, le Colibri le charge à Livourne où il récupére habituellement le segment S1 et S3 des EAP.
Les produits dangereux sur le pont supérieur sont déchargés en premier grâce à la grue du navire. Sur le pont se trouvent les containers d'EADS, support sol et les containers du segment S3 des EAP.
La porte du garage est ouverte, à l'intérieur sous 8 mètres de haut et 90 de long on trouve devant le container de l'étage ECA, puis sur le coté droit les 4 containers ACU, les 2 demi coiffe en face, les 2 container du segment S1, 2 containers ACU et le Sylda. En face, l'étage EPC dans son transporteur. une zone de déluge a été délimité au dessus du segment S1.

TRANSPORT DES CHARGES UTILES

Différents types de containers sont utilisés pour le transport des satellites, généralement par avion gros porteur, type Antonov 124-100. Pour exemple, le container pour le satcom Thor 6 mesure 4,2 m de hauteur sur roues, 10, 5 m de longueur, 4,4 m de largeur pour une masse environ 15000 kg. Chaque satellite est sous la responsabilité de son constructeur jusqu'à l'arrivée à cayenne. A partir de ce moment, c'est le CNES qui prend le relais jusqu'au EPCU.

       

   

Container destiné aux autres éléments d' Ariane 5

 

 

TRANSPORT TERRESTRE D'ARIANE 5
PRODUCTION ARIANE 5 boosters EAP
PRODUCTION ARIANE 5 étage EPC
PRODUCTION ARIANE 5 étage EPS