RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE APOLLO

1967

Le1er janvier, installation du LTA 10R dans le SLA 8 pour le premier vol du Saturn 5.

   

Entrainement des astronautes en piscine au passage du CM vers le LM

Le 3 janvier, le CSM 012 est déplacé du stock Est H 134 pour être assemble au SLA 5 dans le Manned Spacecraft Operations Building. 

1967 ap1-s67-15717.jpg (134513 octets)    1967 ap1-s67-15704.jpg (103114 octets)


6 janvier, le CSM 012 destiné à AS 204 est monté sur le lanceur Saturn 1B.

1967 ap1-KSC-67P-12.jpg (220485 octets)       

 

7 janvier, MSFC, les essais du Saturn 500D en configuration 1 (S1C-D/S, S2 F/D, S4B 500D et le CSM BP 27), le lanceur au complet se termine dans la tour dynamique. Des différences matérielles sont notés entre le lanceur d'essais et ceux de vol en préparation, de nouveaux essais sont demandés.

12 janvier, VAB baie n° 1, le CM 017/SM 020/ SLA 8/ LTR 10R est hissé sur Saturn 501. 

   

17 janvier, l' étage S2 est le premier modèle a être testé au banc est envoyé au KSC.

1967 ap1-KSC-67PC-16.jpg (237659 octets)

L' équipage d' Apollo 1 sur le LC 34 le 17 janvier 

20 janvier, le S4B du Saturn 503 explose au cours d' un essais de mise à feu et est détruit à Sacramento Californie. Une enquête est ouverte. Suivant cet accident, la NASA renomme les étages S4B, ainsi le 504 devient le 503N 'New), le 503 devient le 504N, le 506 devient le 505N, le 507, un étage de remplacement devient le 506 et le 507 reste le 507.


21 janvier, le S2 du 501 arrive dans le VAB suivit de l' inter étage. Il est placé dans une des petites  baies du VAB. L'étage va subir des réparations et des contrôles après son essai statique de janvier et les modifications qui ont suivit préconisées par les ingénieurs du centre MTF. Le lancement reste prévu pour mai.

  

23 janvier, sur le LC 37 B de Cap Canaveral, les techniciens mettent en place sur la table de lancement le premier étage du Saturn 1B AS 206 pour la mission avec le LM1. Le premier étage du lanceur n' a pas le même schéma de couleur que les étage précédents. Le lancement est prévu en avril.

1967-H-153 AS 206 LC 37 B 1 fev 1967.jpg (106728 octets)    1967-H-155 AS 206 LC 37 B 1 fev 1967.jpg (90226 octets)

Le 27 janvier 1967, les astronautes Virgil Grisson, Edward White et Roger Chaffee prennent place dans la cabine 012, pour une seconde simulation de compte à rebours au sommet du AS 204 sur le pad 34. A 19 h 50 TU, la cabine est pressurisée, le CD doit se terminé vers 23 h 31. 

Dessus, le bras d’ accès au module de commande sur la tour 34.

Soudain, à 23 h 20, un membre de l' équipage s' écrit: "Je sens une odeur d' incendie". Puis c' est White qui crie: "Le feu dans la cabine". Trois secondes après, une autre voix: "Il y a un violent incendie à bord". Suivent sept secondes de silence. Au sol, les contrôleurs entendent des bruits divers, les astronautes essaient de se détacher et de sortir en ouvrant la porte. Chaffee appelle: "Nous brûlons, sortez-nous de là". dans la chambre blanche, un technicien surveille la caméra de TV. Il aperçoit White, élevant les bras, il tente d' accéder à l' écoutille. Un hublot éclate, les flammes sortent de la cabine. La chambre blanche est envahie par la fumée. La température à l' intérieur dépasse les 500°C. Les astronautes sont asphyxiés dans leur cabine, sans que personne n' est pu les secourir. Ce soir là, il y a un certain relâchement dans les équipes au sol, beaucoup d' employés sont absents. Les astronautes ne sont pas là, on fête à Washington le traité sur l' espace. De plus, les équipes présentent sur la base n' ont apparemment pas eu le matériel adéquat pour porter secours à l' équipage, et de plus, elles ont été prévenues avec retard. 27 hommes sont hospitalisés, ayant risqué l' asphyxie pour tenter d' aller délivrer les 3 hommes. En vain.

Des questions sont posées: 
__ Pourquoi les astronautes n' ont ils pas pu ouvrir la porte de la cabine ? 
__ Comment est il concevable qu' un incendie se soit déclaré "spontanément" ? 

1967 ap1-s67-21295.jpg (155406 octets)    1967 ap1-KSC-67P-41.jpg (165324 octets)

Le 28 janvier, une commission d' enquête, avec 22 membres experts, est constituée. A sa tête, Floyd Thompson, le directeur du centre de Langley. A ses cotés : 

_ Frank Borman, astronaute ; 
_ Maxime Faget, NASA ; 
_ E Barton Geer ; 
_ Georges Jeffsq, de North American Aviation ; 
_ Frank A long ; 
_ Le colonel Charles F Strang, de l' USAF ; 
_ Georges C White Jr, de la NASA ; 
_ John Williams, du KSC ; 
Georges Malley est membre conseiller.

Le 31 janvier, funérailles des astronautes Grisson, White et Chaffee.

Le 2 février, le CSM 014 arrive de Downey en Californie au KSC, dans le Pyrotechnic Installation Building PIB. Ce module, prévu pour réaliser le second vol piloté Apollo doit servir comme simulateur pour le démontage du CSM 012. En outre, la maquette n°2 et une maquette de l' intérieur du CM doivent servir pour l' enquête. La tour de sauvetage LES, apparemment non concernée par l' incendie est retirer du CM afin de réaliser des photos.


Ces trois morts mettent la NASA et le peuple américain en état de choc. Webb l' administrateur de la NASA offre sa démission au Pt Johnson qui la refuse. 
Le 5 février suivant, la commission d' enquête met en évidence l' origine du drame: un court circuit qui, intervenu dans une atmosphère d' oxygène pur, avait très rapidement provoqué l' incendie. On appris aussi que la course aux délais avait fait faire des impasses dans la gestion du développement et de la fabrication du module de commande. Prés de 20 000 incidents avaient émaillé sa réalisation. 
10 février, la commission d'enquête sur l'explosion du S4B 503 conclut que la cause probable de l'explosion serait du à une fissure dans un alliage de titanium. Elle recommande de limiter l''utilisation de cet alliage. 
Le 14 février, VAB baie 1, le CSM 017 du Saturn 501 est démonté du lanceur et ramené dans l' O&C Building pour des contrôles.

Le 13 février, le CSM 017 est enlevé du lanceur Saturn 501 dans le VAB pour des inspections suivant l'accident d'Apollo 1. Il est amené dans le MSOB. L'UI est aussi enlevé ainsi que l'étage S4B, laisant sur le ML le S1C et le "Spacer" remplaçant le S2.

Le 17 février, le CM 012 est séparé du SM et amené dans le bâtiment PIB pour l' enquête. Le 21 février, le SM est enlevé du lanceur.

1967 ap1-KSC-67PC-34.jpg (289446 octets)

1er mars, les techniciens découvrent tellement de divergences dans le câblage du CM 017 que les équipes de test ont du arrêté leur travail de réparation, dans l'attente d'une enquête approfondie de toute l'installation du vaisseau. En 2 semaines, 1407 erreurs ont été découvertes par les équipes de NAA et la NASA. Près de la moitié des réparations pourront être faites sur place, le reste sera fait et validé d'ici juin. Le module devra voler en mai sur AS 501. Pendant ce temps là, les essais avec le module de service 017 débutent sur le pad 16.

Le BP 1224 est utilisé pour des essais d'inflammabilité sur le vaisseau Apollo après l'incendie de janvier. Le Boiler plate est en configuration intérieure avec les équipements représentant le CM 101 et 2TV-1. La structure intérieure en acier du BP a été finit avec une couche d'aluminium pour simuler la couche interne du CM Block 11. Le volume interne résultant étant légèrement supérieur à un vaisseau de vol. Une structure secondaire permettait d'installer des composants de vol type et maintenir un haut degré de fidélité structurelle. Des feuilles d'aluminium servait aussi à fabriquer des éléments matériels factices. le système électrique du vaisseau se composait du câblage du CM 102 retravaillé en configuration 101 et 2TV-1.

Mars, un moteur J2 est testé dans une chambre de simulation d' altitude dans le Tennessee. 
Le 7 mars, le bouclier thermique du CSM 012 est enlevé dans le PIB et la cabine entièrement démontée.

1967 ap1-apollo_1_noID.jpg (168692 octets)

Le 15 mars , le directeur des astronautes Dick Slayton annonce que le vol Apollo 2 permettra l' arrimage d'un CSM et de son S4B en orbite. 
Le 20 mars, la NASA annonce que le lanceur AS 204 emportera un LM pour une mission non habitée (ex mission AS 206) depuis le LC 37B, le LC 34 devant subir des modifications. Le lanceur sera démonté du pad 34 et remonté sur le 37. En conséquence le lanceur AS 206 déjà assemblé sur le pad depuis février sera démonté et stocké. 
Le 25 mars, le HQ de la NASA propose une nouvelle désignation des missions Apollo : 
_ Tous les vols Apollo porteront un numéro suivant leur envol. Ainsi le prochain sera Apollo 4, le suivant Apollo 5, etc… 
_ Les vols d' application Apollo, seront désignés AAP sans distinction entre les Saturn 1B et 5, mission habité ou pas. Georges Low de la NASA propose de nommer la mission CSM 012 Apollo 1. La NASA avait approuvé cette décision avant l' accident, quand Grisson, White et Chaffee étaient toujours vivants (l' équipage avait approuvé aussi cette décision en juin 1966, mais à l' approche du lancement, la mission est devenu AS 204). La même demande est faite par les veuves des astronautes. 
Low demande : 
_ De considérer AS 201, 203 et 202 comme mission faisant partie des vols Saturn 1. 
_ Réserver la désignation Apollo 1 au CSM 012. Le prochain vol sera nommé APOLLO 4. Pour l' histoire, AS 201 est Apollo 1 A. AS 202, Apollo 2 et AS 203 Apollo 3. 

27 mars, le désassemblage du CSM 012 est terminé.

31 mars, l'étage S1B 6 est enlevé du pad 37B et mis en stockage dans le hangar AF de Canaveral avec le S4B 206

Avril, le S2 est mis à feu au banc au MTF. Trente astronautes visitent le centre Marshall. A la fin du mois, dix autres commencent un entraînement en scaphandre dans une maquette du " Workshop ", la future station orbitale réalisée dans un étage de S4B d' un Saturn 1B. 
Les recommandations de la NASA sont approuvées : Apollo 4 sera le premier vol du Saturn 5, mais les missions AS 201, 202 et 203 ne seront pas renommées. En fait, la désignation de ces vols n' est pas très claire pour tout le monde. Dans les archives, il y a les vols SA du Saturn 1, AS 201, 202 et 203, Apollo 1 et Apollo 4, 5, 6 etc.
Le 5 avril, le rapport de la commission d' enquête d' Apollo 1 est remis à l' administrateur James Webb. Il comprend 3000 pages. Le programme se poursuivra avec 500 millions de $ en plus au budget et de nombreuses modifications dans les procédures et les spécifications du vaisseau :

_ Tous les tests réalisés sous environnement 100% d' oxygène sont maintenant considérés dangereux, l' adoption d' une atmosphère composée de 60% d' oxygène et 40 % d' azote pour les opérations au sol sera appliquée; depuis le début de la conquête spatiale, c' est l' oxygène pur qui est utilisé pour assurer la pressurisation des cabines et scaphandres (sous une pression de 270 et 380 mm de mercure soit 1/3 de la pression atmosphèrique). L' avantage de ce système outre sa simplicité était le gain de masse. Dans Mercury, il suffisait d'une réserve de 6 kg d'oxygène (dans une bouteille de 54 kg) et d'un système d'absorption de gaz carbonique, ce qui correspondait à un allègement notable par rapport à une solution où il aurait fallu emporter de l'azote. Le système de climatisation était également simplifié. La réduction de la pression intérieure permettait aussi d'alléger la structure et diminuait le taux de fuite de gaz. L'utilisation de scaphandres pour les EVA était également simplifié puisqu'ils utilisaient - même chez les Russes - une atmosphère d'oxygène pur. La solution qui avait bien fonctionné avec les vols Mercury et Gemini a été conservée sur Apollo, même si de nombreux spécialistes avaient souligné le danger d'incendie accru par cette atmosphère d'oxygène voisin du bars. En effet, a ce niveau tout brûle dans une atmosphère d' oxygène pur. Pour la santé, on note un dessèchement des muqueuses et cela empêche de boire chaud. Les effets à long terme ne sont donc pas géniaux, les stations spatiales ne pourront pas se permettre cette économie.

_ Les responsabilités pour les procédures de test au KSC et au JSC sont redéfinies ; 

_ Un office de la sécurité des vols est crée, indépendant de l' office des programmes de vols pour que chaque quartier général et centre revoient leurs spécification sur la conception, la fabrication et les tests des véhicules en toutes sécurité ; 

_ Un entraînement spécial sera demandé aux équipes sol et sur le pad afin d' être apte à combattre d'éventuels feu et de se servir du matériels de secours prévu ;

Les principales modifications sur le vaisseau sont les suivantes : 
_ Tous les vols habités se feront désormais avec le CSM Block 2, modifié selon les recommandations de la commission d' enquête ; 
_ Des changements seront apportés sur la sélection des différents matériaux susceptibles d' être installé dans le vaisseau Apollo. De nombreux contrôles seront nécessaire avant leur intégration dans le module ; 
_ Une nouvelle écoutille sera réalisée pour accéder au CM, avec une ouverture plus facile et plus rapide ;


_ Des extincteurs seront placés dans le CM pour lutter contre d' éventuels départs de feu ; 
_ Un système d' alimentation en oxygène de secours sera installé pour l' équipage, séparé du système principal des scaphandres; 
_ Les installations de lancement seront modifiées pour faciliter l' ouverture de l' écoutille du CM et extraire l'équipage rapidement en cas de problèmes ;

Au total 1697 modifications seront proposées et 1341 approuvées. Pendant près de 18 mois, 150000 américains vont travaillés à l' application de ces modifications. 2582 substances combustibles seront recensées dans la Cabine. Le câblage électrique sera complètement refait. Des plaques en aluminium sont installées en dessous des couchettes et contre les murs pour le protéger ainsi que les canalisations de fluides, recouvert de filets auparavant. Les attaches en Velcro seront utilisés avec parcimonie puisque des casiers ont été aménagés.

La période post Apollo 1 va être celle des critiques sévères et des turbulences pour la NASA. Des tètes tombent. Ainsi, en avril 1967, Georges Low pris la place de Joe Shea comme directeur du vaisseau Apollo. Certains politiciens demandent simplement l' annulation du programme. De vieux débats resurgissent: Apollo et ses 25 milliards de $ en valait il le coup ? Y a t' il pas mieux à faire ici sur terre? Le Pt Johnson rappelle que la dépense d' Apollo équivalait à 120 $ par américain et sur 9 ans, alors qu' il en dépense beaucoup plus en alcool et tabac.

 

Le vaisseau spatial Apollo 204, le bouclier thermique, le matériel associé et les données du rapport d' enquête (81 cartons) sont envoyés au centre de Langley en Virginie comme le suggérait la commission d' enquête dans le Langley Storage Facility. L' ensemble est stocké à l' intérieur du bâtiment dans un container maintenu sous pression d' azote.

Un nouveau planning des vols est envisagé. La première décision concerne le lanceur Saturn 1B. Toutes les missions de test du vaisseau spatial Apollo sont transférés sur le lanceur Saturn 5, après le vol habité Apollo 7 en 1968 et le CSM 101 Block 2. La mission double AS 206 LM 2/ AS 207 CSM 102 sera réalisée sur le vol AS 503, si ce dernier est habité. Les lanceurs 1B seront alors disponible pour un autre programme. Dans tous les cas, ce sera ou une mission Saturn 5 ou une mission Saturn 1B. La décision de mettre un équipage dans AS 503 dépendra du succès des vols AS 501 et 502. La mission AS 503, avec un BP verra l' utilisation du second pad de tir 39 B. Si la mission AS 503 reste inhabité avec un BP, la mission AS 504 LM2 la remplacera. 
Sont donc prévus : 

AS 204, pas de CSM, LM 1et LC 37. 
AS 501, CSM 017, LTA, LC 39A 
AS 205, CSM 101, pas de LM, LC 34. 
AS 502, CSM 020, LTA, LC 39 A 
AS 206, pas de CSM, LM 2, LC 34. 
AS 503, CSM 102, LM 2, LC 39A 
AS 207, CSM 102 pas de LM LC 34. 
AS 503, BP 30, pas de LM, LC 39B 
AS 504, CSM 103, LM 3, LC 39A 
AS 505, CSM 104, LM 4, LC 39B

AS 504 et 505 dépendent du succès du vol 503, CSM 101, LM 2. Si AS 503 est inhabité, AS 504 sera le premier vol habité du Saturn 5. 

Des travaux restent à terminer au KSC pour maintenir cet éventuel planning. Le LUT 3 sera mis en opération sur le pad 39 B avec Saturn 500 F2 le 16 septembre prochain ou avec un lanceur de vol le 25 février 1968. Le AS 503 sera préparé dans la baie 1 du VAB sur le LUT 1 en octobre et mis sur le pad 39 A en novembre. AS 504 sera monté dans la baie 1 ou 3 du VAB, sur le LUT 2 en décembre et mis sur le pad 39 B en janvier 1968. La salle de tir FR 3 sera opérationnelle le 15 avril 1968, de même que la troisième baie de montage Saturn 5, la HB 2, le 15 mai 1968 et le pad 39 B, dans le cas d' un vol avec BP le 15 novembre prochain.

Hissage du S1C 2 dans le VAB le 17 mars

Avril, VAB, dans la baie 3 les techniciens rencontrent des problèmes avec les bras d' alimentation sur la seconde tour de lancement LUT 2 ainsi qu' avec les crochets et mats de service du S1C qui risque de retarder la préparation et le lancement du AS 502 Apollo 6. Ce second tir va permettre de qualifier la baie 3 du VAB et la salle de tir n°2. Le S1C est arrivé le 13 mars dernier et est hissé le 17 sur le LUT 2. Le S2 a du retard, mais que cela ne tienne on le substitue par une maquette en métal. Les travaux sur la tour ombilicale nécessiteront quelques 12000 heures de main d' œuvre. Dans le bâtiment d'assemblage, il s'avère que le système de contrôle environnemental n'est pas suffisant. Un système portable, utilisé sur le pad 37 est mis en service en doublon. Malgré cela, le taux d'humidité s'approche du niveau maximum tolérable pour certaines pièces d'élément support au sol.

Le H7-17 est le "petit nom du "Spacer", une structure en métal simulant la taille et le poids d'un étage S2. Il est hissé dans le VAB sur le S1C 2 en attendant l'étage S2 de vol.


Le 7 avril, le S1B 204 est hissé sur le pad 37 B pour sa nouvelle mission Apollo 5. Le S4B et l' UI suivent le 11. Comme il s' avère que la livraison du LM 1 aura du retard, les techniciens du Cape décident de laisser quand même le lanceur sur son pad afin d' étudier les effets de la corrosion sur le Saturn 1B. 
12 avril, les essais dynamique du lanceur Saturn 5 au complet se terminent au centre Marshall.

14 avril, l'étage S4B 206 est déchargé du Super Guppy sur la base Mather. Il sera stocké au SACTO.


Le 24 avril, AS 204 devient officiellement Apollo 1, " le premier vol habité Apollo Saturn, détruit au cours d' un test au sol ". AS 201, 202 et 203 ne sont pas renommés dans la série Apollo. Il n' y a donc pas de mission Apollo 2 et 3. Le prochain vol AS 503 sera dénommé Apollo 4.

Mai, chez NAA, le module de commande 004 est modifié pour recevoir sa nouvelle écoutille.

Mai, l' impact en coût de l' accident AS 204 pour les années fiscales 1967 et 68 est estimé à 81 millions de $, repartis entre 25 millions pour le CSM, 21 millions pour le LM et 35 millions pour le reste. 
Le 4 mai, la mission AS 501 est désignée Apollo 4, le vol AS 204 LM 1 Apollo 5 et AS 502 Apollo 6. 
Le 7 mai, les responsables de Houston proposent quatre vols habités, un avec le CSM seul et les trois autres avec le CSM et le LM avant de tenter un quelconque débarquement. Le QG de la NASA pense que le débarquement est possible dès le quatrième vol, ce que dément Houston trouvant cela " irréaliste ".
Le 18 mai, l' équipage d' Apollo 7 CSM 101 est nommé : Walter Schirra, Don Eisele et Walter Cunningham (doublure T Stafford, J Young et E Cernan). Ce vol permettra de qualifier le CSM Block 2 modifié. Le lanceur AS 205 sera lancé du LC 34, dont se pourrait être le dernier tir. Les équipages des trois premiers vols Apollo seront choisit parmi les vétérans de Gemini. 

Le 24 mai, Sacramento, Californie, les techniciens découvrent des tubulures fissurées sur un étage S2. Aussitôt au KSC, le S2 du 501 est retiré du lanceur, alors que celui du 502 arrive avec le S4B.

1967 ap4-KSC-67P-208.jpg (236055 octets)

Le lanceur 501 dans le VAB avec le CSM M 11 (Apollo Verification Spacecraft) à la place du CSM 017

La NASA annonce officiellement le transfert des missions Saturn 1B vers Saturn 5 après Apollo 7 AS 205. La mission double AS 206/ 207 est maintenant prévue sur AS 503, les lanceurs 1B restant à disposition pour d' autres programmes. 
L' opération de validation du pad 39 B avec Saturn 500 F 2 est en cours de discussion. La décision sera prise à l' issue du vol AS 501 Apollo 4. La planification des mission Saturn 1B ne change pas, celle des Saturn 5 non plus, seules les dates glissent un peu. 
Le LUT 3 réalisera l' opération 500 F2 en octobre si elle est décider et lancera un Saturn en avril 1968. AS 503 sera assemblé en janvier 1968 sur le LUT 1 dans la HB 1 et mis sur le LC 39 A en mars. AS 504 sera monté sur le LUT 2 dans la HB 3 en mars 1968 et mené sur le LC 39 B en mai. Le pad 39 B sera opérationnel en octobre prochain.

Juin, une tournée des responsables de la NASA permet de se rendre compte de l' avancé des travaux et de constater les retards. 
Au KSC, il faut plus de temps pour préparer le lanceur Saturn 501. 
Au MTF, il y a des problèmes avec l' étage S2. 
A Houston, à force de changer le calendrier, personne n' est prêt. Enfin, le LM a aussi des problèmes avec son moteur de descente. 
Le 20 juin le CSM 017 est remonté sur Saturn 501 dont le lancement est prévu pour l' automne. Le lanceur est ainsi visible en entier et complet.

1967 ap4-s67-36022.jpg (124676 octets)

Le 7 juillet, le S2 du 502 est hissé avec l' inter étage sur le S1C. Durant tous le mois les problèmes sont quotidien sur le lanceur. Les travaux sur le LUT se poursuivent avec espoir d' être terminés à la fin du mois. Le S2 donne du soucis. En effet, toutes les soudures sont à vérifier au rayons X sur les lignes d' alimentation en oxygène liquide. Il s' avère quand fait, gérer deux lanceurs en même temps prend plus de temps qu' estimer. Si un matériel est utilisé pour un lanceur, il ne peut l' être pour l' autre, d' ou des retards.

O&C Building, mise en place du LTR 10 (13 381 kg) dans le SLA du S4B

Le 1er août, la sonde Lunar Orbiter 5 se satellise autour de la lune. Depuis août 1966, 5 sondes se sont mise en orbite lunaire et ont pris des milliers de photos au cours de leur 6000 orbites sélectionnant 8 sites pour les débarquement lunaires.
Le 26 août, AS 501 est amené sur le pad 39A, avec 6 mois de retard sur le programme.

    

1967 ap4-KSC-67PC-379.jpg (203681 octets)

Septembre, un nouveau calendrier prévoit le lancement de 502 début 1968, avec une simulation de compte à rebours en janvier. 
18 septembre, la NASA modifie son contrat avec NAA pour la fabrication de 5 seconds étages de Saturn 5, du S2-11 au S2-15, terminant ainsi la production des 15 lanceurs Saturn 5 du programme Apollo (159 716 477 $). Les premiers étages S2 seront livrés en février 1969. Le contrat total est estimé à près de 1,2 milliards $.
20 septembre, le centre des vols habités présente les plans pour arriver sur la lune avant 1970 avec seulement deux d' avance. Les responsables établissent un nouveau calendrier avec en plus des vols tests du LM et du Saturn 5 des vols en orbites lunaires dans les vols de préparation. Owen Maynard présente ses plans avec 7 missions types à réaliser pas à pas avant d' arriver au but final. Les plans comprennent des missions allant de A à G, ce dernier étant le débarquement lunaire. 
_ Missions A, 4 + 6 vols pour tester le lanceur Saturn 5, le vaisseau Apollo CSM sur orbite lunaire et son retour sur terre 8 heures plus tard. 
_ Mission B, 5 vols pour tester le LM avec Saturn 1B sur des orbites très elliptique. 
_ Mission C, test du CSM avec équipage lancé par Saturn 1B sur une orbite basse pendant 10 à 11 jours. 
_ Mission D, test LM avec le CSM habité en orbite autour de la terre. 
_ Mission E, test du CSM LM en orbite haute lancé par Saturn 5 pendant plus de 11 jours. 
_ Mission F, un répétition générale autour de la lune. 
_ Mission G, le débarquement. Le nombre des missions dépendant du succès des précédentes. 
6 lanceurs Saturn (4 Saturn 5 et 2 1B ou 3 et 3) sont à disposition pour ces missions.

Octobre, la NASA prévoit de définir les fonctions des LM 2 et 3, le LM 2 pour un vol non habité ( AS 206 en mai 1968) et le LM 3 pour un vol avec le CSM 103 . Dans le même temps, elle autorise la production des CSM jusqu' au 115 A, soit quatre de plus que prévus. Le CSM 115 A remplacera le CSM 105 utilisé pour des tests acoustique et qui ne sera pas converti en modèle de vol. Il est ainsi dénommé pour faire la différence avec les CSM du programme d' application AAP, les 116, 117, 118 et 119 qui seront commandé plus tard.

La NASA passe commande à Mc Donnell Douglas de 9 étages S4B supplémentaires pour 145 millions $. Cette commande devrait permettre d'assembler 15 lanceurs Saturn 5 et 12 Saturn 1B. Les étages devront être livrés entre avril 1968 et mai 1970. Le contrat global pour MDD est évalué à 957 182 093 $ pour 27 étages. MDD reçoit aussi une extension pou les opérations au KSC.

Le 4 novembre 1967, la NASA affiche un nouveau calendrier avec 6 vols en 1968 et 5 en 1969: 
_ AS 204, test du LM 1 en orbite, Apollo 5 ; 
_ AS 502, second vol de Saturn 5, Apollo 6 avec CM 020 SM 014, activation de la HB 3 du VAB, du LUT 2 et Firing Room 2; 
_ AS 503, troisième vol Saturn 5 avec CSM, Apollo 8 ; 
_ AS 206, second vol du LM ; 
_ AS 205, premier vol habité de 10 jours pour qualifier le CSM 101 depuis le LC 34, Apollo 7 ; 
_ AS 504, premier vol habité de Saturn 5 avec un CSM et un LM et arrimage des deux, Apollo 9 ;

Pour 1969, 5 vols sont programmé de AS 505 à 509. AS 505 à 508 seront des vols lunaires de développement ou de simulation. Le débarquement pourra être envisagé avec AS 509, ou si du retard était pris sur les 6 exemplaires de Saturn 5 restants.

Ce calendrier confirme l' abandon des Saturn 1B pour les tests en vol, à part AS 205 et 206. Pour ce dernier, la mission dépend uniquement du succès du 204. Si Apollo 4, 5 et 6 sont des succès, les missions AS 206 et AS 503 avec BP sont annulées. Si Apollo 4 et 6 sont réalisé avec succès, le vol avec le BP ne sera pas nécessaire. AS 206 sera seulement re-planifié. Si Apollo 5 est un succès avec le LM 1, la mission AS 206 sera supprimée. Les lanceurs Saturn 1B ne seront utilisés que si il y a des problèmes avec Saturn 5. Par exemple, AS 206 pourra être assigné au mission double avec le LM. Les vols AS 206 ou AS 208 LM 3/ 207 CSM 103 est prévu comme alternative à AS 503 ou 504 LM 3 CSM 103. Si le LM 3 vole sur AS 503, les Saturn 1B seront utilisable pour d' autres programmes.

Ces décision impliquent que le LC 37B ne sera pas équipé pour les missions habités et que le pad 39 B ne sera pas validé avec Saturn 500 F2.

Récapitulatif :

AS 204 sera lancé du LC 37 B avec le LM 1. 
AS 206 avec le LM 2 du même pad, si le vol est nécessaire. 
AS 205, CSM 101 depuis le LC 34. 
AS 207/208 CSM 103, LM 3 depuis respectivement le LC 34 et 37B. 
AS 209/210 et AS 211/ 212 même mission en cas de besoin.

LM, date d'arrivé au KSC, prêt à voler  CSM, date d'arrivé au KSC,  prêt à voler
LTA 2- 30 décembre 1968- 8 décembre 1967

LTA B- 30 janvier 1968- 1 janvier 1968

LM 2- 19 mars 1968

LM 3- 9 juillet 1968

LM 4- 6 juin 1968 13 septembre 1968

LM 5- 18 août 1968 15 novembre 1968

LM 6- 1 novembre 1968 4 février 1969

LM 7- 17 janvier 1969 22 avril 1969

LM 8

LM 9- 4 avril 1969 8 juillet 1969

LM 10- 20 juin 1969 23 septembre 1969

LM 11- 8 septembre 1969 11 décembre 1969

LM 12- 18 décembre 1969 24 mars 1970

LM 13- 19 mars 1970 22 juin 1970

LM 14- 18 juin 1970 21 septembre 1970

LM 15- 1 octobre 1970 4 janvier 1971

 CM O20- 22 novembre 1967- 8 décembre 1967 

  BP 30- 30 décembre 1967- 6 janvier 1968 

  CM 101- 15 mars 1968- 24 mai 1968 

  CM 103- 22 mai 1968- 9 juillet 1968 

  CM 104- 28 juillet 1968- 13 septembre 1968 

  CM 106- 24 septembre 1968- 15 novembre 1968 

  CM 107- 13 décembre 1968- 4 février 1969 

  CM 108- 1 février 1969- 22 avril 1969 

  CM 110- 16 mai 1969- 8 juillet 1969 

  CM 111- 1 août 1969- 23 septembre 1969 

  CM 112- 20 octobre 1969- 11 décembre 1969 

  CM 113- 29 janvier 1970- 24 mars 1970 

  CM 114- 30 avril 1970- 22 juin 1970 

  CM 115A- 30 juillet 1970- 21 septembre 1970 

  CM 116- 12 novembre 1970- 4 janvier 1971 

 SM 102- 1 décembre 1967- Essais statique

 

ETATS DES INSTALLATIONS 
Vehicle Assembly Building, 4 High Bay, dont 3 équipées 
Vehicle Assembly Building, 4 Low Bay, dont 3 équipées 
Vehicle Assembly Building, 4 cellules pour les étages S2 4, dont 2 équipées 
Vehicle Assembly Building, 4 cellule pour les étages S4B, dont 2 équipées 
Launch Control Center, 4 Firing rooms, dont 3 équipées 
Launch Complex , 2 Crawler 
Launch Complex 3 Launch Umbilical Tower  
Launch Complex 1 Mobil Structure Service  
Launch Complex 2 Pad de tir 39 A et B

Le succès d' Apollo 5 AS 204 LM 1 annulera la mission AS 206 LM 2. Pour une mission habité du AS 503, le vol AS 205 CSM 101 sera lancé mi septembre 1968, AS 503, CSM 103, LM 3 fin novembre 1968 et AS 504 CSM 104, LM 4 du LC 39 B (premier tir) en janvier 1969. Par la suite chaque Saturn 5 sera lancé à 2 mois et demi d' intervalle jusqu' au 509, puis tous le trois mois jusqu' à 515. Les installations étant utilisées à tour de rôle, LUT, HB et pad.

Les missions Saturn 1B 206 à 212 ne seront réalisées qu' en cas de problèmes avec Saturn 5. Un planning sera réalisé en janvier 1969. Les équipements des LC 34 et 37B seront réalisés si nécessaire. Dans le cas contraire, ils seront réalisé pour les vols du programme d' application AAP (décision en 1968 après AS 504).

APOLLO 4 AS 501

Le lancement a lieu le 9 novembre a 7 h du matin. Le fracas des 3500 tonnes des 5 moteurs F1 assourdissant. Le bruit est tel que la tribune de presse manque de s' écrouler. Au bout de 7 mn, le S4B se place sur orbite à 187 x 183 km. Le CSM 017 amerrit à 3 h 37 de l' après midi dans le pacifique. Le CSM est monté jusqu' à 18079 km d' altitude afin de simuler une trajectoire translunaire.


En 1969, la NASA programme 5 vols Saturn 5 habité. AS 505 jusqu' à 509 seront des missions lunaires de développement ou des simulations lunaires. Le premier alunissage sera tenté avec AS 509, mais il pourra être retardé à un des 6 vols restants (AS 510 à 515). A la suite du succès d' Apollo 4, les travaux sur Apollo 6 AS 502 peuvent se poursuivre plus rapidement. 
20 novembre, deux nouveaux équipages sont nommés pour les missions Apollo 8 et 9. Mc Divitt, Scott et Scweikart (ce dernier n' a pas d' expérience sur Gemini mais il s' occupe du LM depuis le début) avec en remplacement un nouvel équipage Conrad, Gordon et Bean (remplaçant Williams mort dans un accident d' avion le 7 octobre). Ils auront pour tâche de tester le LM en orbite terrestre l' année prochaine AS 503). L' équipage de Borman Apollo 9 (avec Anders, et Collins) a comme remplaçant Neil Armstrong, James Lowel et Edwin Aldrin.

Décembre, suite au succès du vol Apollo 4, la NASA annonce que le CSM 020 volera sur Apollo 6 et le BP 30 sur AS 503. Si Apollo 6 AS 502 est un succès, AS 503 pourra être un vol habité. Dans le VAB, les travaux sur le LUT 2 se terminent le 11, un jour avant la mise en place du CSM 020. Mais jusqu' à la fin de l' année, des problèmes vont retardés la préparation du vol. Problèmes d' ordinateurs, problèmes lors d' un test de branchement le 21, panne sur un circuit de bord, une fausse alerte au feu dans les baies, panne sur un système de détection d' urgence, panne de batteries. Chez Grumman un LM destiné au test, le LM 5 est détruit après l' éclatement d' un hublot suite à un essais de pressurisation.
12 décembre, le Pt Johnson visite le centre Marshall. 
Fin décembre, les trois étages du troisième Saturn 5, 503 sont livrés au KSC.

1967 ap5-s67-50927.jpg (140470 octets)       

Le LM 1 dans le MSOB du KSC et son hissage enfermé dans le SLA 7 sur le lanceur AS 204 en décembre. La mise en place du "nose cone" suit.

En cette fin d' année, au centre Marshall, les étage S1C 6 et S2 4 sont préparé pour les tests de mise à feu au banc. Le centre se voit confier le développement du module d' arrimage pour la station orbitale  Workshop et le CSM Apollo dans le cadre du programme d' application Apollo AAP. Mais les activités devront baisser l' année prochaine car le budget est en diminution (4,5 %). L' année se termine avec 7300 employés. La production de Saturn 5 s' arrêtera au 515.

Le LTA 2R dans le MSOB

     

Photos CM 012 Apollo 1, Apollo 4, LM 3   avec l' autorisation de Kipp Teague