RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE ARIANE

1994

En ce début d' année Arianespace met en chantier les 20 dernières Ariane 4 du lot P9 de 50 lanceurs commandés afin d' accélérer les cadences de production des AR4 de 8 à 9 et 10 lanceurs par an en 1994 et 1995. Afin de lancer 10 lanceurs par an les campagnes de tir ont été réduite à 20 jours au lieu de 22.

Calendrier pour 1994

V63 

janvier 44LP Eutelsat 2 F5 + Turksat 1A
V64 février 44LP Intelsat 7 F2
V65 mars 44L Solidaridad 2 + BS 3N
V66 avril 42L Telstar 4 F2
V67 juin 42P PAS 2
V68 juillet 44LP Brasilsat B1 + Turksat 1B
V69 août 44L Direct TV 2 + thaicom 2
V70 septembre 42P Astra 1D
V71 novembre 44LP Brasilsat B2 + Eutelsat 2 F6
V72 décembre 42P PAS 3

ARIANE 44LP V63

Le lancement a lieu le 24 janvier à 18 h 37 locale depuis l' ELA 2. Malheureusement le moteur du troisième étage s' éteint au bout de 80 secondes faisant de ce 63 eme lancement un échec, les deux satellites Tursat 1A (1783 kg) et Eutelsat 2 F5 (1880 kg) sont détruits. La fusée quitte sa trajectoire et retombe dans l’océan Atlantique à 3000km au large des cotes du Gabon. C' était le 27eme lancement consécutif sans échec depuis 4 ans. Les 2 satellites avaient été assurés ainsi que le lancement pour 356 millions $. Eutelsat II F-5 était d’ailleurs le 1er satellite d’Eutelsat à être assuré. La campagne de lancement a démarré le 6 décembre 1993. Le lanceur est mis en sommeil le 22 et transféré en ZL le 5 janvier 1994. Le tir est reporté du 19 au 24 janvier suite à une anomalie électrique découverte sur V62.

 

1994 V63 turbopompe.jpg (114688 octets)   

Une première analyse des paramètres permet de découvrir très rapidement l’origine de cet échec : l’échauffement anormal du roulement noyé de la pompe à oxygène. Cet échauffement a provoqué un incendie qui a lui-même causé la rupture de la ligne d’alimentation de la chambre. Le moteur s’est alors arrêté.
Le 26 janvier, une commission d'enquête est mise en place par Arianespace et oeuvre afin de découvrir les raisons ayant conduit à cet échauffement catastrophique. Présidée par Jean Paul Herteman (président de SNECMA), cette commission rend ses premières conclusions le 16 février.
C’est au cours d’une conférence de presse tenue à Evry le 18 février que la commission rend publiques ses conclusions et recommandations. Si la commission n’a pas établi de cause unique et démontrée, elle a retenue comme origine probable de l’arrêt du moteur une conjonction entre une mise en froid tardive du roulement noyé de la pompe à oxygène et une série de facteurs aggravants, probables et possibles.
15 recommandations ont été émises par la commission sur la base d’une logoqie comportant trois volets complémentaires :
-Se prémunir contre les risques de mise en froid tardive du roulement oxygène,
-Réduire les risques de facteurs aggravants,
-Réduire la sensibilité du roulement aux perturbations de fonctionnement.
Afin d’appliquer ces 15 recommandations, un plan d’action a été mis en place par Arianespace. Ce plan regroupait 2 catégories de modifications :
-Celles relatives au comportement thermique de la pompe à oxygène. Afin d’améliorer la mise en froid du roulement et en particulier sa reproductibilité, une ligne de purge a été implanté entre la pompe et la ligne de purge générale de l’étage pour permettre une mise en froid particulière du roulement. Jusqu’alors, le roulement était situé dans un « cul de sac » et la purge, en imposant une circulation de l’oxygène dans le roulement lors de la mise en froid, réduira les dispersions. Système essayé sur moteur au banc PF41 de Vernon.
Les assainissements du 3ème étage durant la chronologie ont été revus et un balayage permanent par de l’hélium provenant du réservoir de bord a été introduit, aussi bien coté oxygène que coté hydrogène, pour éviter toute entrée d’eau et de pollution.
-Celles concernant son comportement mécanique. Introduction d’un roulement dont les pistes sont auto-lubrifiés au NiAgMoS2 (nickel-argent-bisulfure de molybdène) entrainant une division par 2 de la puissance dégagée par le roulement. Le développent de ce revêtement était déjà en cours avant V63 (certains essais sol avaient mis en évidence la sensibilité du roulement). A noter que ce revêtement était utilisé dans les roulements « hydrogène » depuis plusieurs années.
Avant la commission de qualification qui avait eu lieu en mai (du 26 au 30 mai), 98 essais ont eu lieu sur trente roulements (à l’université de Liège), dont 8 moteurs, cumulant 79590 secondes de fonctionnement, soit l’équivalent de plus de 100 vols. Parmi ces essais, trente essais moteur, d’une durée de 12680 secondes, soit l’équivalent de plus de 17 vols ont été réalisés sur le 2 bancs de la SEP (BC08 et PF41)

Avril, la SEP termine le montage d' un moteur cryogénique HM7 modifié suite à l' échec de janvier. Il est expédié à Kourou pour être monté sur Ariane V64 dont le lancement est prévu le 31 mai.

ARIANE 44LP V64

La première tentative de lancement d' Ariane V64 se solde par un échec le 4 juin à 4 h 04 locale suite à un problème mécanique avec les bras d' avitaillement cryogénique du H10. Au moment de la mise à feu un des deux bras, celui de LH2  ne s' est pas détaché du lanceur, provoquant l'arrêt de la séquence.
Le 17 juin, tout est réparé (mise en place de nouvelles canalisation servant au dégondage des clapets d' alimentation du H10) et Ariane V64 s' élève dans le ciel guyanais à 4 h 07 locale avec à son bord Intelsat 702. Ce satellite, le 10eme lancé par une Ariane sera mis à poste en orbite GO par 359°.  

ARIANE 44L V65 

Lancement d' Ariane V65 le 8 juillet à 20 h 05 locale porteuse des satellites américain PanAmSat (2920 kg) et japonais BS 3N (1210 kg).  

Le satcom BS 3N

Le satcom PanAmSat 2

1994 V65 pad.jpg (81920 octets)   

 

ARIANE 44LP V 66

La campagne de lancement V66 est marqué par une intervention "lourde" en ZL: pendant la répétition de chronologie lanceur RCL, une fuite sur la ligne de pressurisation du réservoir O2 de l'étage H10 a nécessité le désaccouplement du réservoir H2/O2 de la baie de propulsion HM7. Cette anomalie de pression réservoir a été détectée pendant les remplissages. Elle faisait craindre un delta Pression inverse sur le fond commun du réservoir. Suite aux premières analyses effectuées au cours de cette répétition, les autorités techniques présentes au CSG et à Evry ont décidé l'arrêt de cette répétition et la séquence synchro n'a pas été déroulée. La vidange du réservoir oxygène (avec début de vidange par les purges) a été effectuée en pressurisant les réservoirs par le bord, une des causes possibles était l'obstruction partielle du filtre situé sur le circuit de pressurisation dégazage coté sol (d'ou risque de pollution du réservoir en cas de pressurisation par le sol). L'exploitation de la RCL a fait ressortir que la seule cause était un fuite sur la double enveloppe de la tuyauterie de pressurisation dégazage en interne du réservoir, cette fuite situées à environ 250 mm du fond du réservoir. Sur les 3 solutions possibles, tirer en l'état (rapidement écartée par ArianeEspace, AeroSpatiale et Air Liquide), réparer sur place ou changer l'étage, AE a choisi la réparation sur place, ce qui nécessitait de désaccoupler le réservoir. Le RIE (réservoir) a été hissé en PFCU (plateforme charge utile) après sa désolidarisation du bati moteur. Une tente propre avait été installé pour opérer en atmosphère la plus propre possible. Suite à cette intervention, AE avait décidé de ne pas reprendre la RCL pour des raisons de délais liées essentiellement à la disponibilité des stations de poursuite à partir du 15 août.

Le lancement a lieu le 10 août à 20 h 05 locale, après un report le 30 juillet, porteuse des satellites Brasilsat 1B (1765 kg) et Turksat (1779 kg). 

1994 V66 launch.jpg (202131 octets)
1994 V66 launch 02.jpg (72531 octets)

ARIANE 42L V67

 

Le lancement d' Ariane V67 a lieu le 8 septembre à 21 h 29 locale (après un retard de 20 mn) porteuse du satellite Telstar 402 (3375 kg). Ce Telstar a pris la place des satellites Solidaridad 2 et Thaicom 2 qui seront lancé en octobre prochain sur V68. Correctement mise en orbite, Telstar devait cessé d' émettre suite à une fuite d' hélium.

1994 V67 launch.jpg (49152 octets)

ARIANE 44L V68

Après un report de 3 jours du à un problème avec le satellite Solidaridad 2, Ariane V68 est lancé le 7 octobre à 22 h 07 locale avec une version amélioré du lanceur Ariane 4, doté d'un étage H10 modifié. Les satellites Solidaridad 2 (2776 kg) et Thaicom 2 (1080 kg) ont été correctement mis en orbite GTO.

Publication du calendrier des lancements Ariane pour 1995 avec en prévision 12 vols V72 à 83. Le carnet de commande comprend 38 satellites à lancer (17 milliards F). Il resterait 18 satellites avec seulement 16 lanceurs AR4. 

ARIANE 42P V69

Lancement d' Ariane V69 le 31 octobre à 21 h 37 locale porteuse du satellite Astra 1D. Astra 1D est le 4ème satellite lancé par Ariane pour SES Astra. Il fait parti d’une série de 5 satellites conçues à partir de la plateforme standard HS601. Il est le second de la série et 3 d’entre eux ont été lancés par Ariane. Le 1er, Astra 1C a été lancé avec succès lors de la campagne V56 (Astra 1E V79). 3ème lancement GTO/PVA (Perigee Velocity Augmentation) après V54, V57. La manœuvre d'augmentation de la vitesse de Perigee (PVA) consiste à larguer le satellite de façon à augmenter la vitesse du périgée et de fait, diminuer la consommation de carburant du satellite pour atteindre l’orbite finale, d’où une augmentation de durée de vie.

1994 V69 pad.jpg (84074 octets)    1994 V69 launch.jpg (99649 octets)

ARIANE 42P V70 

Lancement d' Ariane V70 le 1er décembre à 19 h 57 locale avec à bord le satellite PAS 3 de PanAmSat (2985 kg). Mais après l' allumage du troisième étage la pression reste à 15 bars au lieu de 25, la poussée du moteur est ainsi réduite de moitié faisant chute la trajectoire jusqu' à 100 km avec une vitesse de 6,8 km/s. La charge utile et l' étage sont ainsi détruite lors de la traversé de l' atmosphère.  C' est le second échec de l' année après V63. Les premières données révèlent une mauvaise alimentation du générateur de gaz de l' étage, utilisé en version H10-3. depuis le début du programme, l' étage H10 a subi plusieurs améliorations par rapport au H8 d' Ariane 1. La version de base a été utilisé sur les AR2, 3 et 4 dès V10, le H10-2 ou H10+ à partir de V50 (11,5 tonnes en 750 secondes), le H10-3 à partir de V70 (11,8 tonnes en 780 secondes). la version H10-3 a une poussée, durée de combustion et un rapport de mélange augmentés. Quatre moteurs ont subi la qualification de l' étage sur le banc de Vernon. A noter que vole lors de ce vol, la 500e turbopompe du Viking sur le L33 (étage D442, Moteur V4 870, TP N° de série 482). 

1994 V70 launch.jpg (65536 octets)

Le 5 décembre, une commission d' enquête est nommée avec pour mission la remise d' un rapport le 19. Malgré cet échec Ariane reste le lanceur le plus fiable de sa catégorie avec 3 échecs sur 42 tirs AR4.  

19 décembre, la commission d' enquête remet son rapport sur l' échec du V70. L' origine de l' incident est un manque d' oxygène dans le générateur de gaz causé par une obstruction partielle ou une fuite d' oxygène en aval. Un phénomène de pollution qu' ont déjà subit d' autres lanceurs comme Proton et Atlas. 13 recommandations ont été faites par la commission pour limiter l' ouverture des circuits d' ergols avec présence de balayage à l' azote et éviter toute pollution. Le retard pris ne sera que de deux mois annonçait Arianespace à la remise du rapport. 

Date

Vol

Lanceur

Satellites

Commentaires

24/01/94

V 63*

AR 44 LP
L435

EUTELSAT 2 F5 & TURKSAT 1A

 

17/06/94

V 64

AR 44 LP
L436

INTELSAT VII F2
+ 2 charges auxiliaires (STRV 1A & STRV 2A)

 

08/07/94

V 65

AR 44 L
L437

PAS - 2 & BS-3N

Nouveau record de masse satellisé 4617 kg.

10/08/94

V 66

AR 44 LP
L438

BRASILSAT B1 & TURKSAT 1B

 

08/09/94

V 67

AR 42 L
L439

TELSTAR 402

 

07/10/94

V 68

AR 44 L
L440

SOLIDARIDAD 2 & THAICOM 2

 

31/10/94

V 69

AR 42 P
L441

ASTRA 1 D

 

01/12/94

V 70*

AR 42 P
L442

PAS-3

 Echec