RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE
SPACE SHUTTLE

ANNEXE 3

LE MATERIEL SHUTTLE EN EXPOSITION

L'ORBITER 098 "PATHFINDER"

Le centre Marshall avec le US Space Rocket Center de Huntsville est un véritable musée où de nombreuses reliques de l' exploration spatiale sont en exposition. Outre les lanceurs Saturn et les cabines Apollo, le centre possède depuis 1988 l' unique "stack" Shuttle au complet avec les boosters, le réservoir externe et l' Orbiter. Les boosters sont des modèles de test destiné à l' origine pour le SLC 6 de Vandenberg. Le réservoir est le ET-MPTA, un modèle utilisé pour les essais de mise à feu des moteurs SSME qui a été recouvert de la protection thermique des modèles de vol. L' Orbiter est le STA OV098 utilisé dès le début du programme pour des essais au centre Kennedy en 1978.

L'Orbiter 098 est une maquette d' Orbiter pesant 75 tonnes créé pour travailler les procédures de déplacement et de manutention du Shuttle. Il a été réalisé en prennent la base d'un moteur de rechange d'un Titan et des poutres en acier pour réaliser une squelette qui est la taille, la forme, le poids et le même centre de gravité qu'un Orbiter de vol. Il a été utilisé pour des tests préliminaires avant qu'on lui ajoute un nez, la dérive verticale, des ailes et de la tôle en aluminium comme revêtement extérieur. La maquette est ensuite peinte en blanc avec des filets noirs soulignant les surfaces et gouvernes mobiles.

Pathfinder hissé dans la grande tour dynamique du centre Marshall en 1977.

Construit au centre Marshall en 1977, il a été utilisé comme banc d' essais pour Enterprise en réalisant des tests sur la route menant vers le stand dynamique au centre Marshall. La maquette est ensuite envoyée par bateau au KSC en avril 1978 et utilisé par les équipes de sol pour des tests de manutention dans les différents bâtiments et installations du centre spatial. La maquette est transféré au bâtiment d'assemblage VAB le 31 mai et hissé dans l'allée de transfert le 23 juin simulant l'assemblage avec le stack SRB-ET. Le 19 octobre, la maquette est sur la piste d'atterrissage SLF munie des 2 pods simulant les moteurs OMS et réalise des manoeuvres  sous le MDD, la structure qui servira à accrocher l'Orbiter sur le 747 porteur. Le 8 décembre, muni des 2 pods simulant les OMS, la maquette est dans l'OPF 1.  Début 1979, avant l' arrivée des OV 101 et 102, la maquette est sur la piste du KSC pour simuler les procédures post atterrissage au retour de mission avec les équipes SCAPE. Elle retourne au centre Marshall en fin d'année et est mis en stockage.

L'OV098 au KSC en 1978 par bateau. Pour certains essais de manutention, l'Orbiter a été doté de ses 2 pods OMS.

       

    Arrivée du Pathfinder au KSC

   

Pathfinder rentre dans le VAB le 31 mai 1978

       

           

       

Pathfinder en manutention avec le Mate & Demate Structure le 19 octobre 1978

Patfinder dans l'OPF 1 le 8 décembre 1978

   

Entrainement des équipes SCAPE pour le retour de l'Orbiter au sol avec Pathfinder en février 1979

 

La maquette reste en stockage plusieurs années jusqu' en 1982. Un groupe d' hommes d' affaire japonais  offre de verser 1 000 000$ pour modifier le véhicule afin qu' il ressemble plus à un véritable Orbiter pour être à Tokyo. La maquette est prêtée au groupe Japonais America-Japan Society Inc pour l'exposition "Great Space Shuttle exposition" de Tokyo. C'est Teledyne Brown de Huntsville  qui lui refait un "look" similaire au autres Orbiters de la flotte. L'OV098 est baptisé "Pathfinder". L'Orbiter a 91 cm de moins que les modèles de vol. Il a été coupé pour faciliter son transport au Japon, une partie des portes avant de soute et du fuselage ont été enlevé, un aileron a même été cassé. Pathfinder reste au Japon de juin 1983 à août 1984.

   

Pathfinder avant son transport au Japon, noter 12 charnières dessinées sur les portes de soute, il y en a seulement 11 sur la maquette exposée à Huntsville. Celui à coté du "P" de Pathfinder a été enlevé correspondant au 91 cm en moins de la maquette. La longueur est de 36,6 m, la hauteur 14,3 m, l'envergure 23,8 m et la masse 69 tonnes.

Lorsque l'Orbiter est de retour à Huntsville, il est entièrement repeint. L'emplacement des moteurs RCS avant est effacé ainsi que les hublots au dessus du cockpit.

   

En 1987, le centre Marshall décide de mettre un stack complet en exposition sur le terrain de son musée à Huntsville pour rendre hommage aux astronautes de Challenger. Il décide d'utiliser la maquette Pathfinder en stockage ainsi que le réservoir externe MPTA.
Le MPTA, référencé comme ET 1 est fabriqué par Martin Marieta (maintenant Lockheed Martin) pour les tests des moteurs SSME au centre Stennis avec la structure MPTA. Il est le premier à sortir des usines de Michoud à la nouvelle Orléans le 9 septembre 1977. Le lendemain, le réservoir remonte le Mississipi et arrive au centre Stennis par bateau. Premier test de mise à feu du MPTA 098 avec son réservoir, le 21 avril 1978. Après 17 essais de mise à feu jusqu'au 17 janvier 1981, le réservoir est stocké au centre Stennis jusqu'en 1988. Il est repeint en marron et renvoyé par bateau sur 2000 km (Mississipi, Ohio et Tennessee) au centre de Huntsville.

       

Première sortie "publique" du External tank du STS en septembre 1977, photo de famille avec les techniciens, Michoud

Février 1988, le réservoir MPTA est mis en place à Huntsville (Photo S Phillips) Patfinder est à son tour hissé le 10 mai. Les manoeuvres de lavage avec les 3 grues ont été interrompu 2 jours auparavant, les techniciens se rendant compte que 65 des 89 tonnes de l'Orbiter était concentré à l'arrière

       

Eté 1988, l'Orbiter Pathfinder est visible monté à 30° sur le réservoir MPTA, Le centre espère avec cette attraction faire venir 80 000 visiteurs.

       

Un set de boosters SRB est mis en place de chaque coté pour constituer le stack complet.  Les boosters sont   à enveloppe en fibre de verre appelés "filament wound case solid rocket motors" FWC SRM. Ils ont été développés par la NASA dans les années 1980 afin de réduire la masse de la structure (- 11 tonnes) pour augmenter la charge utile (+ 2 tonnes) lors des vols depuis le pad de tir du Shuttle en Californie. Ce moteur a été essayé par Thiokhol le 25 octobre 1984 pour l'essai DM 6 et en 1985. Les cones avant et la jupe arrière du boosters de droite sont des éléments de vol, ceux de gauche des maquettes.

   

Thiokhol a produit au moins 6 boosters à filament, les FWC 1, 2 et 3, le DM6 et 7 et le QM 5, tous noir. Seuls les 3 derniers ont été mis à feu au banc.

   

       

Les boosters sont "repeint" en blanc pour ressembler à des boosters classiques avec le marquage noir sur les cônes avant. Notez le nom "Pathfinder" écrit en minuscule.

           

 2 des 3 moteurs SSME ont volé sur Columbia en 1981. Les pieds en béton soutenant le réservoir et les boosters acceptent une charge de 220 tonnes.

       

1999, la NASA récupère les cônes avant de chaque boosters. Chaque SRB qui vole est récupéré après largage au bout de 2 minutes. Des cônes avant ont été récupérés abîmés après leur impact en mer. La NASA a simplement décidé d'utiliser ceux du Pathfinder comme "spare". Guard-Lee est chargé de fabriquer des maquettes en remplacement. Ils seront peint en blanc sans le marquage noir.

Eté 2008, des réparations sont faites sous le nez de l'Orbiter exposés au soleil, à la pluie depuis plus de 20 ans. La corrosion a provoqué le détachement d'une partie sous le fuselage avant sur le réservoir externe. La partie endommagée faisait partie d'éléments en fibre de verre et contre plaqués en bois rajoutés sur la maquette avant son expédition à Tokyo.

   

   

   



La maquette est entièrement repeinte, le nom de baptême étant maintenant écrit en lettres capitale sur les portes de soute. On voit très la zone qui a été coupé entre la partie avant du fuselage de l'Orbiter et la soute. De plus, la zone de raccordement entre la voilure et la cabine a été raccourcie. Sur les Orbiter de vol, elle rentre plus sous l'avant du fuselage. On voit aussi que le point d'attache sur le réservoir a été avancé.

   

   

 

 

 

 

 

LE MATERIEL SHUTTLE EN EXPOSITION
LES SIMULATEURS D'ENTRAINEMENT