RETOUR A LA PAGE D'ACUEIL

CHRONOLOGIE
SPACE SHUTTLE

LE LC 39 DU SHUTTLE

CONSTRUCTION ET HISTOIRE

Les installations de lancement faisant partie du Launch Complex 39, LC 39 avec les pads de tir A et B, le bâtiment d' assemblage VAB et les plateformes de lancement mobile Mobil Launcher LUT ont été conçu en 1963 pour le programme Apollo, sur la zone nord de la base de Cap Canaveral, Merritt Island. Le pad A a lancé toutes les Saturn 5 lunaire et la station Skylab en 1973 et le pad B a lancé Apollo 10 et les misions habitées Skylab en 1973 ainsi qu' en 1975 la mission commune ASTP. 

En avril 1972, le LC 39 est choisit pour lancer le Space Shuttle à partir de 1979. Les principaux changements à réaliser sur les 2 pads seront l' érection d' une nouvelle tour de service fixe SSAT Space Shuttle Acces Tower à partir des anciennes tours Apollo, l' ajout d' une tour de service rotative RSS Rotating Service Structure pour les opérations sur le pad (comme la MSS Apollo) et le remplacement des réflecteurs de flammes du lanceur Saturn par trois nouveaux.
La partie supérieure des tours ombilicales de deux Mobil Launcher Saturn 5 sera démontée et installée en fixe sur le pad à coté de la tranchée d' évacuation des flammes. Les éléments du Launch Umbilical Tower 3 pour le pad A et ceux du LUT 2 pour le pad B.
Les lignes de carburant, comburant (l' oxydant), les gaz haute pression, l' électricité et les lignes pneumatiques alimenteront le Shuttle par le sol à travers les tours FSS et RSS et le Mobil Launcher Plateform.

Structure du LC 39 pour Apollo. Le système de tube d' évacuation "3" n' existe plus pour le Shuttle. 

 

LC 39 pad apollo 04.jpg (66480 octets)
LC 39 pad  apollo 02.jpg (68395 octets)

Le programme Apollo lunaire se termine en décembre 1972 avec Apollo 17. L' année 1973 verra le lancement de la station orbitale Skylab réalisée à partir du troisième étage S4B d' un Saturn 5 et sa déserte par des Saturn 1B.
Fin 1973, après le lancement de la dernière mission d'occupation Skylab, les installations du LC39 sont mise en veille et le LUT 3 Apollo est désactivé en janvier 1974 (démontage des bras de service). Le LUT n° 2 suit dans l'année en même temps que le pad A (la station Skylab 2 ne sera finalement pas lancé). 

1975

Janvier 1975, la dernière mission utilisant le matériel Apollo est en préparation. Un CSM Apollo lancé par un Saturn 1B du LC 39 B rejoint le vaisseau soviétique Soyouz 19 pour un vol commun entre les deux grandes super puissances. Le 17 juillet, le dernier Saturn 1B 210 décolle du 39 B, le programme Apollo est vraiment terminé. Le LUT 1, baptisé le "Milkstool" est ramené du pad B vers la baie 1 du VAB afin que le mat paratonnerre soit enlevé.

La zone SLF et VAB le 28 mai 1975. La piste qui accueillera l'Orbiter est en construction au premier plan. Dans le VAB, le LUT 2 est dans la baie 2.

Le LUT 3 sur le LC39 A dans l'été 1975, après le vol Apollo-Soyouz. Les 9 bras de service de la tour ont été enlevés.

Vue artistique du LC39 pour le Space Shuttle en septembre 1975

Le 5 novembre, le LUT 1 est amené dans la baie 2 sur le coté ouest pour y être stocké. Entièrement repeint, il sera mis en exposition dans la baie 1 du bâtiment d' assemblage pour l'exposition scientifique à l' occasion du bicentenaire US qui aura lieu dans l'été 1976, libérant la baie 2 afin que puisse être démonté les plateformes de service Saturn-Apollo. Pour le programme Space Shuttle, la baie ne sera pas équipée pour le montage du stack de propulsion mais pour stocker les réservoirs externe ET en lieu et place des plateformes. C' est ainsi que les nombreux visiteurs de l' exposition pourront l' admirer entre juin et septembre 1976 posé sur ses piliers dans la grande baie de montage du VAB. Une plaque de métal a été soudé sur le devant de la plateforme avec les missions qu' il a lancé, soit Apollo 4, 8, 11, Skylab 2, 3 et 4 et ASTP.  L'exposition du bicentenaire se termine en septembre, le LUT 1 Milkstool est ensuite amené sur le pad 39B, laissant la place libre pour le début des travaux dans la baie 1 du VAB pour le Space Shuttle.

5 novembre, le LUT 1 rentre dans la baie 2 du VAB. A gauche, au fond, le LUT 2 sur son parking et à droite le LUT 3, ramené du pad 39A. La tour ombilicale est en cours de démontage pour construire la tour fixe du pad 39A.

8 décembre 1975, démontage du sommet de la tour ombilicale du LUT 3


1976

Le pad 39 A sera le premier à être modifié dès l'été 1976, l' année du bicentenaire de l' indépendance américaine. Les LUT Apollo sont composés d' une plateforme de forme carré de 40 m sur 50 environ sur laquelle se dresse une tour métallique avec 18 étages, les trois premiers partant en trapèze pour s' ancrer sur la plateforme. Sur cette tour neuf bras de service se chargeaient d' alimenter le lanceur Saturn 5 en carburant, gaz et fluides divers. Le Shuttle étant moitié moins haut que Saturn 5, seulement une partie de la tour est démontée et reconstruite sur le pad, à savoir les étages 4 à 12 ainsi que les trois derniers du LUT originel. La tour ombilicale a commencé à être démontée en décembre 1975, le dernier élément étant enlevé le 2 mars 1976. Découpé à l' acétylène, les 7 segments de 50 tonnes environ ont été descendu au sol aidés par deux grues à longue flèche disposées de chaque coté de la tour. Les morceaux numérotés vont servir dès le mois de juillet a reconstruire la nouvelle tour Space Shuttle Acces Tower, future FSS du Shuttle sur le pad 39 A. 

2 mars 1976,démontage du dernier élément du LUT 3 qui sera le premier à être remonté sur le pad.

22 mars, démontage du dernier éléments de la tour ombilicale du LUT 3, laissant la plateforme "nue" 

        

Construction des OPF en mai 1976

  

Le Lut 2 sur son parking en mai 1976, vue du Pad 39B

   

Mi juin, dans le VAB, la plateformes D de la baie 3 est descendue au sol. Elle est en cours de  découpes pour s'adapter au Shuttle. Dehors, alors que l'exposition sur le bicentenaire américain débute, le LUT 2 attend devant la baie 3 son transport vers le pad 39A.

20 juillet 1976, transport du premier morceau de la tour (E 75-95)

Eté 1976, transport du second morceau de la tour (E 115-135). Chaque étage mesure 12 mètres de coté.

Eté 1976, vue de la tour avec deux morceaux remontés, niveau 75 à 135.

Etrange spectacle pour les visiteurs de l' exposition du centre spatial pour le bicentenaire de l' indépendance US en cet été 1976 que ce ballet de camions avec leur charge, le LUT n°1 Milkstool des missions Skylab et ASTP fraîchement repeint pour l' occasion dans la baie 1 du bâtiment d' assemblage VAB et le LUT 2, déjà un peu rouillé garé devant sur la Crawlerway en attente d'être amené sur le LC39A. 

Juillet, Alan Lovelace, an blanc fait le point avec Buck Buchanan sous le regard du directeur du KSC Lee Sherer et Ray Clark devant une maquette du pad 39.

Lorsque les 4 premiers niveaux de la tour sont remontés sur le pad, le LUT n°2 garé devant le bâtiment d' assemblage est amené à son tour sur le pad début septembre pour vérifier que tout " s' ajuste " bien. 
Une fois la grue mis en place au sommet, des barres en acier sont montées sur la plateforme du LUT 2 pour servir de soutien aux éléments de la tour de service RSS qui va être construite attenante à la nouvelle et qui pivotera de 110° par dessus la tranchée. 

En septembre, débute le chantier de construction des hangars OPF, Orbiter Processing Facility destinés à la préparation des Orbiter et à l' intégration des charges utiles horizontales près du VAB à coté de l' ancienne crawlerway menant aux baie 2 et 4.

   

24 sept 1976, le LUT 2 est déjà en place. Trois morceaux (6 niveaux) sont déjà remontés, niveau 75 à 155. La plateforme MLP 3 commence à être modifiée. La plateforme nue débarrassée de sa tour ombilicale garée sur le " refurbishment park site east " près du bâtiment d' assemblage est convertit pour le Shuttle. Les travaux permettent notamment de remplacer l'unique fosse d' évacuation des flammes par trois fosses pour les moteurs principaux et les boosters du Shuttle, de fixer de nouvelles canalisations d' alimentation en hydrogène et oxygène liquide. 

Transport du 5e morceau (niveau 255) vers le pad 39A

  5 octobre 1976, la tour SSAT (Space Shuttle Acces Tower) est presque complète avec ses 10 étages, de bas en haut les niveaux 75,95, 115,135, 155, 175, 195, 215, 235 et 245. Le chiffre "2" sur les montants de la tour correspondent aux coté 2 de la tour ombilicale, qui du temps d'Apollo était orienté vers l'Est. Pour le Shuttle, la tour a été tournée sur elle même de 90° pour que les bras de service soir face au stack, coté Est.

La tour SSA est complète avec la grue de 25 tonnes au sommet

Octobre 1976, des barres métalliques sont fixées contre la plateforme du LUT 2. Elles serviront de support pour la construction de la tour de service rotative.

En octobre, la NASA contracte Algernon Blair Industrial Contractor de Georgie pour la construction des installations attenantes au LC 39 A pour un montant de 1 103 000 $ à savoir les canalisations, le câblage, une nouvelle tour de refroidissement et un nouveau réservoir pour les hypergols.  

 

1977

La construction de la tour de service RSS démarre en avril, le LUT 2 étant toujours ancré sur le pad A servant de support à la structure. Elle se termine en juillet, et le LUT 2 s' en retourne à son parking près du VAB. 
 

L'actrice Nichelle Nichols de la série US "Star Trek" en visite au KSC en avril

Tour RSS le 20 mai 1977

Pad 39 A mai 1977

La structure de la tour RSS est pratiquement terminée. Début juin, le LUT 2 retourne dans le VAB.

La zone VAB le 9 juin 1977, les hangars OPF sont presque terminés, à gauche du bâtiment. Dans la baie 1 du VAB, le ML1 Milkstool et sur le parking Est, le MLP 1 en cours de modification. Le ML2 est toujours sur le pad 39A.

Le 13 juin, un contrat est passé avec Belko Steel Corp d' Orlando d' un montant de 696 410 $ pour la fabrication, l' assemblage et les tests des deux mats de service TSM, Tail Service Mast qui seront installés sur la plateforme MLP1. Haut de 9,7 m, ils seront chargés de l' alimentation en LOX et LH2 du réservoir externe ainsi que la fourniture en divers gaz des Orbiters. Les TSM seront livrés au KSC en décembre et testés au LETF, Launch Equipment Test Facility avant d' être installés sur le MLP.

Vue aérienne du LC39A le 27 juillet, le LUT2 a été ramené sur son parking près du VAB.

Le 27 juillet, un contrat de 7 325 000 $ est passé avec Algernon Blair Industrie Contractor pour la conversion du Mobil Launcher Apollo n°2 en plateforme de lancement pour le Shuttle. Les travaux devront être terminés dans 13 mois. 

Aout, un épisode de la série TV "l' homme qui valait 3 milliards" intitulé "Compte à rebours" en deux parties est tourné au KSC. En introduction, on aperçoit le LUT 2, revenu du pad 39A. Dans cet épisode, on aperçoit le nouveau pad 39 A, le VAB, l' allée de transfert avec l' étage S 2 515 du Saturn 5 qui partira à Houston pour y être exposé et le LUT 1 Milkstool, visible au loin au cours d' une séquence prise sur le toit du bâtiment d' assemblage et dans la séquence finale de la première partie où les 2 acteurs (Lee Major et Jénifer Aguter) quitte leur module de commande Apollo pour rejoindre la salle de protection sous le pad 39B. Le ML 1 Milkstool enfermé dans la baie 1 depuis 1976 est amené sur le pad 39B dans l'été afin de laisser vide le bâtiment d' assemblage VAB pour les travaux de modification des baies. Il n' y a en effet que deux places sur le parking des LUT et elles sont occupées par les MLP 1 et ML 2 en cours de modification

 

13 aout 1977, le ML 3 Apollo, renommé MLP 1 est sur son parking près du VAB avec à ses cotés le ML 2 Apollo qui a servit pour construire les tours ombilicales du pad 39A. Le ML1 Milkstool est sur le pad 39B, libérant le VAB pour les modifications Shuttle.

La tour RSS, le 9 septembre

La tour RSS sera équipée durant la fin de l' année notamment avec le système de manutention des charges utiles le PGHM pour le LC 39 A (contrat passé en décembre 1976 avec Engineering system Division de Ford Machenery Corp).

Le LC39A le 15 octobre

Le système de réduction du bruit au lancement par eau est installé par Agernon Blair Industrie Contractor Inc (contrat de 4 334 000 $ du 12 juin 1977). Les travaux prévoient la construction d' un château d' eau de 89 m de haut contenant 1135000 litres d' eau, les déflecteurs SRB et le système de déluge par eau sur la plateforme de lancement du pad 39 A.  

1978

Le démontage de la tour ombilicale du LUT 2, placé sur le parking Ouest du VAB débute (contrat du 10 septembre 1976 avec le cabinet d' architecture Reynolds, Smith et Hills d' un montant de 2 000 000 $). La plateforme sera convertit en MLP 2 pour le Shuttle. Le LUT 1 Milkstool est toujours sur le pad 39B.

   

   

Le pad 39A en conversion pour le Space Shuttle: Le château d'eau du système de déluge est en cours de montage, le déflecteur des boosters SRB est sur la droite en construction avant d'être mis en place dans la tranchée. La tour de service RSS est terminée.

Le 15 février, la plateforme du LUT 3 toute repeinte et référencée maintenant comme le MLP 1 (Mobil launch Plateform) quitte sa place de parking est et rentre dans la baie 3 du VAB pour terminer sa "transformation", la mise en place des mats de service TSM destinés au remplissage du réservoir externe sur le pad. Elle en ressort le 28.

Le château d'eau du pad 39A le 28 mars

La zone SLF et VAB le 29 mars. Le MLP 1 est dans la baie 3 du VAB pour le montage du stack pour l'Orbiter Enterprise, la plateforme du LUT 2 est visible sur l'aire de parking Ouest du VAB. LUT1 Milkstool est probablement sur le LC39B. Au premier plan, la piste d'atterrissage, la SLF qui accueillera les Orbiters à leur retour sur terre.

Le pad 39A le 24 avril 1978

Le 27 mai, un contrat est passé avec Belko Steel Corp pour la fourniture des supports maintenant les SRB sur la plateforme, les Hold Down Post.   

Photo prise le 8 juin 1978 montrant le MLP 2 en conversion pour accueillir le Shuttle. L' ancienne fosse du Saturn 5 a été enlevé et remplacé par celle pour les boosters SRB au centre de la plateforme et des moteurs SSME sur le devant.  

   

Photo prise le 8 juin 1978 montrant les 6 éléments de la tour ombilicale du LUT 2 qui seront amenés sur le pad 39 B pour constituer la tour FSS du pad. Juste devant les éléments restants qui seront découpés et vendus.

Le 15 août, un autre contrat est passé avec Algernom Blair Industrial Contractors Georgie pour le changement des systèmes d' alimentation en LOX et LH2 et en divers gaz ainsi que la mise en place d' une nouvelle protection contre les flammes du lancement sur la plateforme. 

Le 30 septembre suivant, la première plate-forme de lancement mobile pour le Shuttle, le MLP 1 est déclarée opérationnel. Elle recevra les premiers éléments des boosters pour l' Orbiter Enterprise destiné à valider les installations au sol.

Le 2 novembre, un contrat est passé avec Yvey 's Steel Erectors pour la consolidation du dessus de la plateforme MLP 2 afin de la protéger des flammes des boosters lors du lancement. Les travaux sont prévus sur 120 jours. 

Les astronautes du groupe 8 devant le LC39A

1979

 

   

La piste d'atterrissage, le 24 mars, à l'arrivée de l'Orbiter Columbia sur le dos du 747. A droite, la zone VAB, avec le MLP 2 (ex LUT2) en cours de modification sur la parking Ouest du VAB et à ses cotés le LUT 1. Le MLP 1 est dans la baie 1 pour l'assemblage d'Enterprise. Les éléments de la tour ombilicale du LUT 2 sont toujours au sol, en attente d'être amené sur le pad 39B

Les morceaux de la tour n° 2 restent un moment au sol avant d' être amenés sur le pad 39 B pour la construction de la tour FSS, la décision de modifier le pad 39 B n' étant prise qu' en août 1978 (contrat du 1er juin 1977 avec le cabinet d' architecte Reynolds, Smith & Hills, et concrétisé le 11 août 1978 par un contrat de 17 195 000 $ avec Frank Briscoe, New Jersey ). Les 6 éléments de la tour sont regroupés en 2 parties et amenés sur le pad 39 B en avril 1979, le dernier élément étant transporté le 1er mai, le jour du rollout de l' OV Enterprise vers le 39 A pour des tests de validation. Contrairement au pad A, aucun LUT n' a servit pour le montage de la tour FSS sur le pad 39 B, seules des grues conventionnelles ont été utilisés. De plus l' échafaudage du Milkstool aurait probablement gêné.

Initialement prêt le 30 novembre 1978, le pad A est validé en 1979 avec l' Orbiter Enterprise assemblé au réservoir externe et une paire de booster sur le MLP 1. Le 1er mai, la plateforme est sortie du VAB avec au dessus l' Orbiter Enterprise et amené sur le LC 39 A pour des tests de validation. Des tests sont réalisés avec les nouvelles installations, le système de suppression du bruit par eau, la tour RSS et le système d' évacuation en urgence pour les astronautes mis en place en décembre 1978 (contrat avec Industrial Steel Inc passé en octobre). Le 23 juillet, le stack retourne dans le VAB Enterprise. Les SRB et le réservoir sont démontés. 

   

En décembre, le MLP 1 reçoit les premiers éléments des boosters pour la mission STS 1.

1980


 

LC39B

Construction de la tour RSS du pad 39B en 1980. Aucun LUT n'est à poste sur le pad pour aider sa réalisation. La tour est assemblée sur le pad en position ouverte, les éléments commencent à être livré en 1979 par bateau

   

Pad 39 A en 1980.

Dans l'été, les managers du programme se retrouvent face à un problème de taille, la formation de glace sur le réservoir externe pendant son remplissage, glace qui au décollage pourrait se détacher et heurter la fragile protection thermique de l'Orbiter. La formation de cette glace est consécutive à la très basse température des propergols et de l'évaporation de l'oxygène au sommet du réservoir qui condense avec l'air ambiant. Elle doit être éliminée avant le décollage. L'idée est de canaliser l'oxygène gazeux qui sort du sommet du réservoir et le le faire s'évaporer au loin, sans danger pour l'Orbiter. Une sorte de capuchon est donc placé à l'extrémité d'un bras et jointé au évent du réservoir. Ce bras, placé à 83 m du sol et 23 m de la tour ombilicale est équipé d'un capuchon, appelé le "beanie cap", qui vient se jointer au sommet du réservoir afin de récupérer l'évaporation de l'oxygène l'expulser au loin. En septembre 1979, le système est validé en modifiant un bras de service Apollo Saturn (bras n°8). Le bras mesure 19 mètre de long (10 travées). Il est placé sur une charnière à l'angle N-E de la tour. Sur la structure supportant le capuchon, 6 personnes peuvent prendre place. Le tout mesure 24 mètre de long et pèse près de 10 tonnes. L'équipement est testé au LTEF du KSC entre avril et septembre 1980 avec un morceaux de bras de 2 m. Les différents tests terminés, l'ensemble est démonté du stand et installé sur le pad 39A.

   

L'évent de sortie de l'oxygène froid du réservoir qui se condense sans le "beanie Cap" au dessus lors des essais au centre Marshall. Sur le pad 39A, le bras GOX est positionné sur la tour ombilicale du pad 39A avec la grue de la tour. Les tuyaux de ventilation mesure près de 20 mètres pour 30 cm de diamètre. La rétraction du bras a lieu à T-2mn 30 s, elle dure 65 secondes.

La zone des OPF, le 5 décembre. Le LUT1 est sur le parking Ouest du VAB. A noter le début de la construction de l' atelier de maintenance des Crawler entre le Milkstool et les OPF. 

29 décembre, le MLP 1 amené le stack Columbia sur le pad 39a Pour la mission STS 1, premier vol orbital du Space Shuttle.

       

Le MLP 1 devant la baie 3 du VAB. on remarque bien les anciennes inscriptions "3" sur les cotés de la plateforme, recouverte par les nouvelles inscriptions "1". Le LUT 1 a été déplacé du parking Est au parking Ouest, laissant la place au MLP 2 en conversion pour le Shuttle. Arrivée de Columbia sur le pad 39A avec en fond le pad 39B, la tour RSS est en construction.

Le pad 39A avec Columbia le 30 décembre 1980. En fond le pad 39B

1981

La zone VAB le 20 janvier

Le 29 janvier, un contrat est passé avec Jones Machine & Welding Shop de Merritt Island pour la fabrication de 17 mécanismes de "caches" pour les Hold Down Post des MLP. Ces mécanismes font parties des 8 piliers HDP qui soutiennent les boosters SRB sur la plateforme. Les boosters y sont fixés par des boulons qui explosent au moment de l' allumage. Au lancement, un système de ressort à l' intérieur de ces mécanismes permettent à des plaques de venir se placer au dessus afin de les protéger des flammes.  Un système similaire sera installé sur la base de Vandenberg sur le SLC 6. Le contrat de 135 995 $ prévoit une livraison avant le 15 juillet.  

   

Le "beanie cap" sur le réservoir externe de Columbia, le 26 février. De l'azote gazeux chaud est amené le long du bras vers le capuchon dans le but de réchauffer l'oxygène qui sort des évents. Transformé en gaz, l'oxygène gazeux est alors drainé par 2 tuyaux, coté nord et Sud le long du bras.

Février, d'importantes modifications sont réalisées sur la tour RSS du pad 39A. De larges rails sont montées à 2 endroits permettant l'installation de nouvelles plateformes. Ces plateformes bougeront verticalement autour du réservoir externe pour terminer la réparation de l'isolant thermique le recouvrant. L'isolant s'était détaché lors des essais de remplissage le 22-24 janvier.

    

Le pad 39B au printemps 1981. Les étaies de soutien de la tour RSS sont en cours d'enlévement.

Le LUT Milkstool 6 avril 1981 sur son parking Est, en fond le MLP 2 en cous de conversion pour le Shuttle. Quelques jours plus tard, le Milkstool sera placé dans la baie 1 du VAB, laissant la place pour le MLP 1 après le départ de STS 1 le 12 avril.

   

Le pad 39A est mis en service en avril 1981 avec le lancement de Columbia STS 1. Pour la mission STS 2 et suite aux problèmes lors du lancement de charges dynamiques plus importantes que prévu sur le pad de tir 39A, le système de réduction du bruit par eau est modifié avec l' ajout de nouvelles canalisations et de sacs d' eau. Autre modification au niveau du dessin des canalisations du bras de dégazage oxygène au sommet de la tour.

   

Vue du MLP 1 après le décollage de Columbia pour la mission STS 1 et STS 2.

Columbia de retour en Floride après STS1. On apreçoit le VAB au fond, mais le LUT 1 Milkstool n'est plus sur sa place de parking Ouest, mais enfermé dans la baie 1 du VAB, laissant la place au MLP1 le temps de le remettre en état avant le vol STS 2.

Le "Beannie cap" est à nouveau testé au LTEF en juillet 1981 dans la zone industrielle du KSC.

Roll out de Columbia STS 2 fin aout. Au fond, le pad 39B, structurellement terminé.

1982

LC39B début 1982

   

Rollout de STS 3 et sur le pad

   

Le pad 39A vue aérienne pour STS 4. Le pad 39B est en fond

LC39B en juin pour le lancement de STS 4

       

Vue du LC39A pour STS 5 en novembre

Le 30 septembre, le MLP 2 est déclaré opérationnel. Il est rentré dans la baie 3 du VAB afin que les ouvriers puissent commencer le montage des boosters pour le premier vol de Challenger STS 6 en 1983. Les travaux qui ont duré près de 5 ans ont coûté 40 millions $. Extérieurement identique au MLP 1, cette nouvelle plateforme a son lettrage d'identification sur les cotés peint en noir (blanc sur le MLP1). 
La tour FSS commence à être repeinte en gris à partir de STS 6 en fin 1982 (sommet de la tour et le dernier niveau).

1983

   

La zone VAB, le 27 avril et début mai

Rollout de STS 7, le 25 mai, en arrière plan, le LUT 1 vit ses derniers jours.

C' est en prévision de la mise en service du pad 39 B, modifié entre août 1978 et décembre 1985 que la NASA décide de commencer la conversion du LUT 1 Milkstool au printemps 1983 (contrat avec le cabinet d' architecte Reynolds, Smith & Hills passé le 1 novembre 1982 pour 1 060 000 $), les plans devant être présentés en avril.
Le 23 mars, la NASA passe un nouveau contrat avec le cabinet d' architecture Reynolds, Smith & Hills pour de nouvelles études sur la conversion du troisième LUT pour le Shuttle. Le nouveau contrat d' un montant de 917 569 $ court jusqu' au 10 janvier 1984. 
Le démantèlement de la tour ombilicale est sujet à de vives protestations de la part de conservateurs historiques, le LUT étant le seul élément restant de l' époque Apollo. La tour est démontée entre juin et décembre, les 6000 tonnes d'éléments découpés sont stockés dans un terrain de la zone industrielle, le KSC  Storage Aera  pour un éventuel remontage comme "site historique".
C'est la société Best Wrecking qui assure le démontage de la tour avec une grue à l'arrière de la tour et deux autres à double flèche. La grue nécessaire au démontage était une des 3 disponibles à ce moment en Amérique. Les 3 LUT Apollo font désormais partie de l'histoire; Le LUT a été démonté sur le parking Est du VAB en 1976, le LUT sur le parking Ouest en 1978 et le LUT 1 sur le parking Est.    

   

La démolition commence avec la grue de 25 tonnes au sommet de la tour. Vue de la grue à l'arrière de la tour dont les éléments s'enlèvent au fur et à mesure de la descente des étages de la tour.

La machinerie de la grue de 25 tonnes Le "milkstool" est descendu en 3 élèments
Les segments de la tour sont déposés sur un terrain dans la zone industrielle Il ne restera que la plateforme après avoir enlever la tour entièrement
L'épaisseur de la ferraille constituant les montants de la tour est de 11 cm Vue du site au Nord du VAB avec à gauche, le MLP 2

La remise à neuf et le remontage complet de la tour n'aura jamais lieu. En 1998, deux étages de la tour avec la grue seront remontés et mis en place dans le nouveau centre Apollo Saturn du KSC. En 2004, les restes de la tour du LUT 1 seront détruit, en raison des contraintes environnementales et le terrain rendu à la nature avant que n'y soit implanté un champ de panneaux photovoltaïque.

       

Vue aérienne du "boneyard" ou sont déposés les éléments du LUT 1, les 5 bras de service, la salle blanche, les colonnes de force, la grue de 25 tonnes et les étages de la tour. Vue sur les colonnes de force récupérées sur les pad 39 A et B et la salle blanche n°4.

       

Le bras de service 6 du S4B (arrière) et le bras 8 du module de service SM. Le Milkstool n'avait que 5 bras de service, le 1A pour la partie avant du S1B, l'arrière étant alimenté par l'anneau du pédestral, le 6 pour la partie arrière du S4B, le 7 pour la partie avant du S4B,  le 8 pour le module de service et le 9 avec la salle blanche 

       

Le bras de service 5 et 4 du Saturn 5. Sur le site se trouvaient aussi le bras 3.

Le parking des MLP le 3 octobre 1983. Le LUT 1 Milkstool a été entièrement démoté à droite, à gauche, le MLP 2 et au fond le RPSF destiné au processing des segments SRB

Fin 1983, une plateforme est rajoutée au niveau 60 sortant vers l' extérieur du pad 39A. Elle sert de support au Rolling Beam Umbilical System (RBUS) destiné à l' étage supérieur Centaur. Deux Orbiters (099 et 104) ont été modifié pour recevoir dans leur soute l' étage cryogénique, une plaque ombilicale a été ajouté sur le coté gauche juste à l' avant des portes d' accès au compartiment arrière. Le bras RUUS est chargé de l' alimentation électrique et en LH2 de l' étage, l' alimentation LOX étant faite de l' intérieur des Orbiters. Malheureusement l' étage Centaur ne sera jamais mis dans la soute des Shuttle suite à l' accident de 1986, mais le support restera sur la tour. 

A partir de la mission STS 9, les lettres marquant le numéro du MLP 1 sur ses cotés est repeint en noir. 

La zone VAB, le 28 novembre pour le lancement de STS 9

Décembre, première utilisation de la baie 4 du VAB. La partie basse des "high bay" offre une surface au sol de 50 m sur 45. Les HB situées sur le coté Ouest du bâtiment n'ont pas été aménagé pour assembler des stack Shuttle. Seules leurs parties supérieures ont été aménagés pour stocker et préparer les réservoirs externe ET. Au début du programme et jusqu'en 1984 (missions STS 41D), les baies servaient pour les opérations avec les boosters SRB. 2 voies ferrées acheminaient à l'intérieur les wagons avec les segments dessus. Des grues et des stands de travail permettaient la vérification, l'assemblage et le stockage de 2 jeux de boosters. Seule la baie 4 a servit pour ces opérations avant que le bâtiment RPSF (Rotation Processing & Surge Facility) soit mis en service. Les stands de travail dans la baie 2 sont démontés et installés dans le nouveau bâtiment RPSF Laissée vide, la NASA décide d'utiliser la place fournie au sol par la baie 2 pour y stocker les Orbiter. Fin 1983, le KSC n'a que 2 hangars de processing, l'OPF 1 et 2 et attend la livraison du 4e Orbiter Atlantis pour 1984. La place manque, la baie 2 est la bienvenue. Lorsque Discovery est livré au KSC, avant la préparation de son premier vol 41D, elle est rentrée dans la baie 2 le 9 décembre 1983. Elle y restera jusqu'au 10 janvier 1984.

LC 39 A Galerie photos 1983

1984

LC 39 A début 1984.

Septembre, atterrissage de Discovery STS 41D au KSC, au loin, le MLP 3 est conversion pour le SHuttle et à coté le MLP 1.

1985

STS 51C , janvier

Vers le milieu de l' année, la tour FSS est complètement repeinte en gris sauf la gage de l' ascenseur et de l' escalier au centre qui reste en rouge. 

Tir avorté de Challenger STS 51 F le 2 juillet

 

1986

Rollout de Challenger 51L en décembre vers le pad 39B

Le pad 39 B doit être mis en service dans l' année pour lancer deux sondes spatiales vers Jupiter et le soleil à quelques semaines d' intervalle durant le mois de mai. En décembre 1985, la NASA programme une répétition avec le vol n° 25, mission  51 L. le pad 39 B est identique au 39 A. Afin de protéger les tuiles thermiques de l' Orbiter, des portes en métal sont installées contre la tour RSS. D' autres portes seront installées dans l' année sur la tour FSS. 

LC 39B 1986 modif.jpg (78106 octets)


Le 28 janvier 1986 Challenger s' envole du pad 39 B mais explose 73 secondes après tuant les 7 astronautes.
L' enquête qui suivra conduira à incriminer les joints des boosters SRB qui fragilisés par le froid ont laissé passer les gaz chauds qui ont fait exploser le réservoir externe. La commission d' enquête demandera une meilleure gestion du programme et des installations de lancement.
En septembre, la NASA met en sommeil le pad 39 A et le troisième MLP (en cours de construction) pour une durée de deux ans. C' est le pad 39 B qui réalisera la reprise des vols en 1988 après modifications et améliorations. En parallèle, un troisième bâtiment d' intégration hori
zontale Orbiter Modification & Refurbishment Facility sera construit au nord du VAB pour les grosses réparations et révisions des Orbiters. L' OMRF sera opérationnel en 1987.

Les portes Est et Ouest du Weather Protection System protégeant les fragiles tuiles thermiques de l'Orbiter.

Dans le printemps, la mise en place du système de protection contre les intempéries se termine et est testée avec Atlantis en octobre.  3,3 millions de $ ont été dépensés. Ce système protège les tuiles thermiques de l' Orbiter contre les débris emportés par le vent, la pluie et la grêle. 
Des portes métalliques sur roues circulant sur des poutrelles en acier sont attachées à la structure de service FSS et RSS. Les portes coulissent l' une vers l' autre (jusqu' à 76 mm) entre le ventre de l' Orbiter et le réservoir afin de protéger la partie inférieure de l' engin. La porte Est, attachée à la RSS mesure 16 m de long, 8 m de haut et pèse 19 tonnes. La porte Ouest, attachée à la FSS mesure 13 m de long, 11,6 m de haut et pèse 21 tonnes.
Le sommet de l' Orbiter est protégé par un joint gonflable partant de la chambre de préparation charges utile en formant un demi cercle de 90° d' arc entre l' Orbiter et le réservoir.
Les cotés de l' Orbiter entre le réservoir sont protégés par une série de 20 portes métalliques pliantes à trois ventaux se dépliant à partir de la chambre de préparation charges utiles. Ces portes mesurent 24,4 m par 1,2 m. 

LC 39 WPS portes O.jpg (292380 octets) LC 39 WPS portes O.gif (403801 octets) LC 39 WPS porte E.jpg (227050 octets)

Deux vues de la porte O sur la tour FSS et la porte E sur la tour RSS

La pause forcée de deux ans permet d' après les recommandations du rapport d' enquête de l' accident de Challenger de réaliser de nombreuses améliorations sur les installations dont la construction remonte aux années 1960: 

__ Un ombilical est installé sur le MLP pour contrôler les joints des boosters SRB. Il est déconnecté au décollage;
__ Des changement sont faits dans la salle blanche de la tour RSS, qui est en plus mieux protégé contre les éléments extérieurs;
__ La protection contre le gel du service de distribution de l' eau des tour FSS et RSS est améliorée;
__ La mise en place de détecteurs de flammes et de température sur le pad. Des panneaux en dur et des extincteurs sont installés sur le bras d' accès de l' équipage pour prévenir du feu. Au niveau 44,1 m le sol est renforcé pour éviter la propagation d' un éventuel incendie venant du niveau inférieur. 
__ Le système d' alimentation en hydrogène liquide du réservoir extérieur est modifié, notamment afin de protéger les prises ombilicales des flammes des SRB;
__ Des trappes à débris sont installées dans les interfaces sol entre l' Orbiter et les systèmes de
service oxygène et hydrogène liquide situées dans les mats de service du MLP. Cette trappe à débris, une plaque circulaire avec plus de 1000 minuscules trous, évite l' entrée de corps étrangers dans l' Orbiter pendant les opérations de remplissage;
__ Des études sont faites sur les contraintes subits par les supports des SRB sur le MLP avant le lancement;
D' autres recommandations permettent d' installer de nouveaux ascenseurs sur la tour RSS. Le système de communication est changé. Deux paniers sont ajoutés aux cinq déjà présents pour l' évacuation de la tour par l' équipage et le système de "glisse" est lui aussi modifié. Ce système hérité des vols Apollo comprenait en fait 5 câbles attachés d' une part à la tour FSS au niveau 195 et 375 m plus loin en bas à l' Ouest du pad près des bunkers en sous sol. 
Chaque câble supporte un panier dans lequel peuvent prendre place 2 personnes. Les astronautes en cas de danger pendant le compte à rebours peuvent sortir du cockpit de l' Orbiter traverser la passerelle d' accès et se diriger vers les paniers. Ces derniers glissent vers le sol en 35 secondes. Le système ne fonctionne qu' avant l' allumage des boosters en cas de lancement avorté du à une panne de moteur SSME. Ce système a été préféré au tube qui équipait le Mobil Launcher Apollo. Du fait que la tour soit maintenant au bord de la tranchée et non dessus comme avec Apollo, il était plus facile d' évacuer  en utilisant le système de glisse (prévu pour seulement trois personnes à l' époque) que de prendre le tube qu' il aurait fallu allonger en conséquence. L' entrée du tube sur le pad a été bouché et la salle d' arrivée la "rubber room" dessous fermée. 

Dessin du système d' évacuation par tube pour Apollo. La plateforme est à droite "ML". Le tube ou toboggan en téflon long de 30 m en sort et passe sous le pad pour arriver dans le vestibule communément appelé la rubber room, la salle suspendue.
L' entrée dans la chambre anti-effet de souffle se faisait par des écoutilles blindées. Elle pouvait accueillir 20 personnes pendant 24 heures. A l' opposée, un tunnel long de 365 m permettait de déboucher à l' ouest du pad de tir. 

 
Entre chaque lancement, le câble du système est vérifié, testé par un robot, le CLIM un engin qui se fixe sur le câble et le parcours pour en déceler les imperfections grâce à des caméras vidéo. Le robot CLIM sert aussi à inspecter les câbles reliant le mat paratonnerre au sol. Avant chaque lancement, le système est testé en poids par les astronautes.

Au 30 janvier 1986, le MLP 1 avait assuré 15 lancements et le second MLP 10. 

1988

Le pad 39 B et le MLP 2 inaugure la reprise des vols du Shuttle en septembre avec Discovery STS 26. Les modifications ont coûté 6 334 728 $.

1989

La mise en service du MLP 3 était prévu pour l' année 1986, mais suite à l' accident de Challenger en janvier, le MLP est mis en sommeil avec le pad 39 A pour deux ans jusqu' à ce que la NASA retrouve le chemin des étoiles. La conversion de la plateforme reprend en 1988 et le 3 mai 1989, elle est rentrée dans la baie 3 du VAB pour la mise en place des mats de service TSM. Elle recevra un coup de peinture et sera référencé comme MLP 3 (lettrage en blanc).

1989 MLP3.jpg (116701 octets)


A la mi-août, le MLP 3 est amené sur le LC 39 A pour des essais de validation jusqu' au 1er septembre (le pad qui n' a plus servit depuis 1986 a été modifié et modernisé). C' est avec Columbia STS 32 que le MLP 3 est mis en service en octobre. Le nom "MLP 3" est peint sur les deux TSM.
Le pad A est modifié comme le B à partir de janvier 1989 pour 12, 3 millions $ et reprendra les vols en 1990. Les installations sont validé début septembre 1989 avec la nouvelle plateforme de lancement MLP 3 puis remis en service pour la mission STS 32 en janvier 1990 avec Columbia. 
Au printemps, pour STS 41 une nouvelle structure est installée sur la tour FSS du pad B pour la maintenance du bras de dégazage LOX du réservoir externe lorsqu' il est rétracté. Le 39 A suit pour la mission STS 38. 

1991

Juin, après la mission STS 40, le pad B est mis hors service ayant besoin d' être réparé et restauré à la suite de 12 lancements réalisés sur 16 entre septembre 1988 et juin 1991. Prés de 50 modifications seront réalisées totalisant 3,5 millions de $ et 6 mois de travail.
Le pad reprend les lancements en 1992 pour le premier vol de Endeavour STS 49. Il compte à ce moment là 19 lancements.

1993

A son tour, l' ensemble des tours du pad A est rénové entre juin et septembre. Quelques 52135 litres de peinture sont consommés en 2 couches et 1866 tonnes de matériaux protecteur anti-chaleur sont utilisées pour les structures. Les vols reprennent sur ce pad début 1994 pour STS 60 (49 eme lancement). Au mois d' août, le MLP 1 est restauré et en septembre, c' est au tour du MLP 3. 

1994

Décembre 1994, la NASA décide de ne plus utiliser les grues situés au sommet des tours FSS des pads 39 Construites en 1964 pour les LUT Apollo, elles sont réinstallées dans les années 1970 pour le Shuttle. Devant le coût élevé pour assurer leur maintenance, la NASA a décidé de couper leur flèche pour STS 71 en février 1995 (pad A) et STS 72 en 1996 (pad B). Leur complète rénovation aurait coûté près de 700 000 $.

LC 39 A 1996

Vers le milieu des années 1990, une structure de purge à l' azote est montée sur le MLP entre les fosses SRB. Elles est télécommandée depuis le LCC et inonde la zone avec de l' azote si une fuite de LH2 est détectée pendant le compte à rebours. 

1995

Quelques sections des étages de la tour ombilicale du Milkstool laissées à l'abandon dans un terrain vague dans la zone indsutrielle du KSC sont récupérés et repeints et amenés le 10 novembre dans le centre Apollo Saturn 5 en construction tout prêt de là pour y être assemblé. Le sommet de la tour est ainsi reconstitué  avec la grue d' origine de 25 tonnes, le toit du niveau 380 qui lui sert de support, le niveau 320 avec la passerelle d' accès de l' équipage et le niveau 300.

1996

Le pad A est de nouveau rénové après STS 74, et reprend les vols pour STS 79 (57 eme lancement). 

1997

Le pad B est rénové entre STS 81 et STS 87. Parmi les principales modifications réalisées, le changement des deux ascenseurs datant des années 1960 ainsi que la révision du système anti-incendie et le changement de câblages. Le 39 B a réalisé depuis 1969 39 lancements de Saturn 1B, 5 et Shuttle. Des craquements en surface apparaissent sur le MLP 1 lors du Roll out de la mission STS 82 en 1997 mais sans gravité pour la poursuite des vols.

LC 39 A Galerie photos 1998

1998

 

1999

Une pause forcée dans le programme américain permet de restaurer le pad 39 A après plus de 30 années de service et 67 lancements (le pad B en a 42) après STS 88 en décembre 1998. Il est de nouveau opérationnel pour STS 99 en janvier 2000. Pour la mission STS 103, le nom "MLP 2" est "gribouillé" sur les deux TSM de la plateforme.

2000

Au 1er janvier, le MLP 1 avait à son actif 41 lancements (avec en plus deux tests de vérifications en 1979 et 1986). Si l' on ajoute les lancements de Saturn 5, il totalise 46 décollages (A 10, 13, 15, 16 et 17) .
Le MLP 2 lui compte 34 lancements du Shuttle soit 39 avec les Saturn 5 (A 6, 9, 12, 14 et SL 1).
Enfin le MLP 3 compte 21 lancements Shuttle plus 7 lancements de Saturn 5 et 1B (A 4, 8, 11, SL 2, SL 3, SL 4 et ASTP) soit 28 décollages. 
Pour la mission STS 99, les deux TSM du MLP 3 sont "gribouiller" avec son nom "MLP 3" (comme pour STS 32 et 78). La même chose sera faite avec le MLP 1 et les missions STS 101 et 97, puis 108, 111 et 107. 
C' est au MLP 3 (entièrement repeint) qu' incombe de lancer Discovery pour la 100 eme mission du programme (STS 92). 

A partir de la mission STS 97, fin 2000, le MLP 1 est équipé d'un escalier qui permet  d'accéder au différentes terrasse sur le coté 1. Le MLP 2 suit à partir de STS-98 et le MLP 3 à partir de STS-102. Le lettrage du numéro peint sur les coté du MLP 1 redevient de couleur blanche mais change de police à certains endroits. 

MLP STS 97 KSC-00PP-1623.jpg (247599 octets) MLP STS 97 KSC-00PP-1633.jpg (266511 octets)

2004

23 mars, la décision mainte fois repoussée tombe: les restes du LUT laissés à l'abandon dans un terrain vague de la zone industrielle du KSC seront coupés et revendus à des ferrailleurs. Des tractopelle semblable à ceux utilisés pour ramasser les débris des tours du WTC en 2001 commence à couper les différents segment au sol. Le travail durera jusqu'en été.

        

LC39A 04pd1760.jpg (165412 octets)

Août, début de la rénovation du LC 39A avec décapage et peinture des structures avec enlèvement de la salle blanche et du Bernie cap, restauration des panneaux de protection météo, remplacement des roulements supérieur de la tour RSS, mise sur cale de la tour RSS pour rénovation de la structure, restauration des ascenseurs, enlèvement du mat parafoudre originel posé sur la grue et mise en place d'un nouveau mat. Les travaux durent jusqu'en mai 2007 pour un montant de 14 219 639 $.

       

2005

LC39A 2005 01.jpg (142234 octets)    LC39A 05pd2404.jpg (198844 octets)    LC39A 2005 02.jpg (406306 octets)

2006

Avec la mission STS 115, le MLP 2 voit son lettrage d'identification changé de couleur de police.

En décembre, STS 116 est la dernière mission utilisant le pad 39B. Il sera mis en sommeil et modifier pour le programme Constellation et le lanceur Ares. La NASA envisage de l'utiliser une dernière fois en secours pour la mission STS 125 à destination du télescope Hubble. En effet la mission ne disposera pas de la station ISS comme refuge en cas de problème technique. Les modifications débuteront en 2009 avec l'installation de mats para foudre autour du site et l'ajout de plateforme de service sur la tour FSS, remplaçant le bras GOX et celui d'accès de l'équipage.

2007

Le pad 39A est remis en service à l'occasion de la mission STS 117 en juin. Le pad 39B sera utilisé pour la mission de secours STS 400 du vol STS 125 prévu en 2008 avec Atlantis. Endeavour sera installé sur le 39B et préparé pour la mission de secours en parallèle aux opérations de vol sur le 39A avec Atlantis. En cas de problèmes en orbite, Endeavour sera transféré sur le pad 39A et lancé sans charge utile avec un équipage de 4 astronautes dans les 10 jours, Atlantis ne pouvant rester en orbite que 23 jours. Le pad 39B, qui sera modifié pour Ares 1 ne peut actuellement assurer les opérations de chargement des charges utiles dans la soute de l'Orbiter ainsi que les lancements.

LC39A 06pd0390.jpg (584045 octets)

2008

Le décollage du vol STS 124 en mai occasionne des dégâts dans la tranchée du pad 39A. De nombreuses briques réfractaires situé sur le mur Est de la tranchée sont arrachées par le souffle et projetées sur 400 mètres contre le périmètre de sécurité entourant le pad. Un morceau de 18 m sur 9 manque dans la tranchée. Déjà lors du vol 123 en avril, des morceaux de béton sur la surface du pad, au sud avait été endommagé par le système de déluge par eau qui c'était infiltré sous les dalles en béton. Les plaques ont été enlevé, la structure interne nettoyé et rempli de sable avant de couler un nouveau béton par dessus. Le pad de tir subit en général des dégâts minimes lors des lancements, ce sont des déflecteurs dans la tranchée qui subissent le plus de dommages que les murs de la tranchée qui servent eux à canaliser le flux des gaz. Dans l'été, un plan de réparation est mis sur pied, les murs sont nettoyés et les briques manquantes sont remplacées par du béton spécial, le Fondue Fyre, le même qui recouvre le déflecteur principal. Une inspection similaire est réalisée sur le pad 39B. 

LC39A 2008 pad damage 08pd1582.jpg (537786 octets)    LC39A 2008 pad damage 08pd2109.jpg (584404 octets)

2009

Février, en vue du programme Constellation, le pad 39B se retrouve entouré de trois mats anti-foudre, haut de 180 mètres. Des câbles les reliront ensemble pour former une structure de protection contre la foudre.

LC39B mats 2009 1588.jpg (216031 octets)

Mars, le mat anti-foudre au sommet de la tour FSS du pad 39B est enlevé. La mise en place des trois mats pour le programme Constellation rend l'utilisation de ce mat obsolète. Par la même occasion, la grue est aussi retirée, comme sur le pad 39A. Cette grue, héritage du programme Apollo, servait pour le manutention des équipements sol. Elle n'a jamais servi pour le Shuttle en raison de la proximité de la protection thermique des orbiters sur le pad. Au milieu des années 1990, la flèche a été coupée. Sur la tour RSS, les ouvriers installent le 5ème élément de la plate-forme d'accès au premier étage FSAM Access, pour accéder au "spacer" (contrôle de l'avionique et de la mise en place du système ECS). Fin mars, le MLP 1 est officiellement transféré au programme Constellation. Le MLP 1, ancien LUT 3 a servi au lancement de 5 Saturn 5 et 51 Shuttle sous le nom de MLP 1 jusqu'à STS 119. Les modifications du MLP 1 pour lancer Arès 1X ont débuté en mai 2008 avec l'installation de 20 sacs à eau à l'intérieur du SRB hole droit où sera positionner le booster. En décembre, le matriel de contrôle sol est installé à l'intérieur. Le MLP sera mené sur le pad 39B puis dans la baie 3 du VAb pour le montage du lanceur Arès 1X. Après le vol, la plateforme devrait être démontée.

LC39B 2009-1943.jpg (426617 octets)

Juin, enlèvement du bras de dégazage LOX de la tour FSS du pad 39B. Le GOX (Gaseous Oxygen Vent Arm) mis en place lors des tous premiers vols Shuttle se place au sommet du réservoir externe. Grâce au "Bernie cap" il assurait lors du remplissage en oxygène liquide le dégazage de l'oxygène gazeux, évitant la formation de glace. Le bras qui mesure 24,4 m de long sur 1,5 de large et 2,4 de hauteur était à 63 m du sol. La prochaine étape sera l'enlèvement du bras d'accès de l'équipage et la mise en place d'une plateforme stabilisatrice pour Ares 1

20 juin, le bras d'accès de l'équipage OAA (orbiter access arm et sa "white room") sur la tour FSS du pad 39B est enlevé. Pour le moment, par manque de financement, la NASA n'a pas prévu de démonter les tours FSS et RSS avant le vol Ares 4. Le démontage commencera par les 5000 tonnes de la tour RSS, le rail traversant la tranchée (Rail Bridgecrossing) restera en place. Le démontage de la tour FSS se fera en la coupant à ras le sol et en laissant les connections partant vers les tours au Nord. Aucune pièce ne sera récupérée, tout sera découpé et transporté hors du centre spatial. 3 ans seront nécessaire pour terminer les travaux. Le bras et sa salle blanche sera exposé comme le bras de dégazage d'oxygène au KSC Visitor. Mis en service en janvier 1986, le bras a servit pour pas moins de 53 astronautes jusqu'en 2006 (STS 116).

   

Août, pad 39B, sur la tour FSS, une structure en acier est rajoutée afin de fixer le système amortisseur du lanceur Ares 1, le VSS (Vehicle Stabilization System) au niveau 235.
 

Octobre, le pad 39B est opérationnel pour lancer Ares 1X. Le 29, Ares 1X s'élance dans le ciel pour son premier vol.

   

2010

Février, le président Obama décide d'annuler le programme Constellation. Le développement de vaisseaux habités sera confié à l'industrie privée pour desservir ISS. La NASA a demandé 19 milliard s de dollars pour 2011, l'administration US propose 6 milliards de plus sur 5 ans pour développer un nouveau moyen de transport spatial habité. 7,8 autres milliards seront consacrés aux nouvelles technologies tel que les systèmes de rendez vous autonome, le transfert de carburant en orbite et les systèmes de support vie, 3 milliards iront pour développer de nouveaux moteurs pour les futurs lanceurs lourds et 3 autres milliards serviront pour les missions lunaires et les autres planètes avec des robots. Les lanceurs Ares 1 et 5 et le vaisseau Orion sont annulés, seul resterait dans les cartons un lanceur "lourd" de type "Jupiter" pour 2025-2030. Le nouveau plan d'Obama pour la NASA confirme l'arrêt des vols Shuttle après l'assemblage d'ISS. L'exploitation de la station sera confiée à l'industrie privée, comme SpaceX (Falcon 9/Dragon) et Orbital (Taurus 2/Cygnus) ou à des lanceurs "classiques" EELV jusqu'à au moins 2020. Avec l'arrêt confirmé du Shuttle en fin d'année, ce sont 5000 à 7000 personnes qui seront licenciés en Floride, l'industrie privée devrait en créer environ 1500. 9 milliards de dollars ont déjà été investis dans le programme Constellation.

Juin, la construction du ML destiné à Ares 1 se termine au KSC. La nouvelle tour, haute de 108 m sera utilisée pour le prochain programme spatial US. La plateforme de même dimensions que le MLP du Shuttle est néanmoins plus légère afin de satisfaire au cahier des charges du Crawler transporter.

Septembre, le pad 39B sera démolit dès cet automne. La NASA a donné 1 300 000 $ à LVI Environmental Services Inc., de New York pour démanteler les tours FSS et RSS du complexe d'ici 2013-14. Initialement construit pour les Saturn 5 Apollo en lançant Apollo 10, les trois vols vers Skylab et Apollo Soyouz, puis modifié pour le Shuttle en 1986. jusqu'en 2006, il aura lancé 53 Shuttle et 321 astronautes. Utilisé pour le premier et seul vol d'Ares 1 en 2009, le pad sera désormais disponible pour les futurs lanceurs lourds de la NASA après l'annonce de la fin du programme Constellation par le Pt US en début d'année. Le démantèlement se fera "méthodiquement" pour protéger la surface du pad, la tranchée et le système de déluge par eau qui eux resteront en place. Du sable et des plaques en acier seront mis en place pour protéger le sol. Le démontage commencera en septembre par la tour RSS, partiellement mis en position rétractée. Tous les éléments la composant seront enlevés, laissant le squelette que les ouvriers finiront par découpé à l'aide de grues.
Par la suite, la tour FSS sera démontés comme elle a été construite, niveaux par niveaux. Stockés juste à coté du pad, les étages seront ensuite découpé en morceaux et ferraillés.
Depuis ce printemps, les ouvriers ont déjà enlevé 260 km de câbles. Les baies électroniques du temps d'Apollo et du Shuttle ont été enlevés de dessous le pad pour faire place à de nouveaux équipements plus modernes. Les réservoirs stockant le carburant et le comburant seront remis à neuf d'ici 2012. Des échantillons de la crawlerway seront récupérés et analysés afin de voir si il supporterait la passage du Crawler avec le ML et le nouveau lanceur lourds de la NASA HLV. Des études seront lancées pour accommoder la tour ML sur le pad 39B. La tour RSS est mis en position de parking pour la dernière fois à la mi-septembre. La démolition commence le 18 pour se terminer le 22 novembre. La démolition de la tour FSS débutera le 24 octobre et se terminera le 30.

30 septembre, les grues commencent à démolir la tour RSS par le bas où se trouvait le système sol des pods OMS. La ferraille sera stockée provisoirement à coté du pad puis découpée avant d'être mis en container pour recyclage.

2011

11 mars, la démolition du pad 39B est à 50% terminée avec le démontage des lignes d'ergols hypergolique et des déflecteurs latéraux.

21 mars, les grues commencent le démontage de la tour FSS du pad 39B. Une grue spécialement installée sur le pad commencera par enlever les 5 premiers niveau (275 à 195) jusqu'au support charnière de la tour RSS. A ce moment, cette dernière sera complètement démonté. Le reste de la tour FSS suivra par la suite. Chaque niveau (12) sera enlevé de la même façon qu'il a été monté en 1979.
 

  

6 avril, le 8eme niveau de la tour FSS est enlevé. Fin avril, la tour FSS est au même niveau que la RSS.

La tour RSS le 18 mai

   

9 juin, la dernière attache de la tour RSS est enlevée.

14 septembre, la démolition du pad 39B se termine, les tours RSS et FSS ont été démonté, ne reste sur le pad que les petites tours sur le coté Ouest

Juillet marque le dernier vol du STS avec la mission STS 135 d'Atlantis lancé du LC 39A avec le MLP 3. Ce dernier retourne dans la baie 1 du VAB le 14 juillet.

2012

11 janvier, le MLP 2 quitte la baie 3 du VAB et se dirige vers le pad 39A. Il devrait y rester jusqu'en juin, le temps d'enlever les plateformes de services dans la baie 3 du VAB. La baie sera modifiée pour le lanceur SLS avec de nouvelles plateformes, plus haute permettant d'y insérer des niveaux intermédiaires s'adaptant aux des diamètres différents du lanceur. Les TSM du MLP 2 seront démonté pour le ML qui servira au SLS. Le 8 novembre, le Crawler Transporter 2, récemment modernisé est amené sur le pad 39A pour des tests de validation avec le MLP 2.

Les plateformes Shuttle de la baie 3 du VAB sont sorties en octobre

Les MLP du STS vont être réaménagés pour les futurs programmes de lanceurs américains de la NASA et d'autres sociétés. Depuis 2011, le programme du Kennedy Space Center's Ground Systems Development and Operations (GSDO) a commencé à démonté certains équipements pour le lanceur SLS de la NASA, matériels de type cryogénique, pneumatique, mécanique, électrique et de contrôle afin de réduire les coûts. MAis le but de la NASA est de louer ces plateformes aux utilisateurs privés. Tout le matériel utilisé pour les SRB a été retiré du MLP 2. Certains des racks électriques et des panneaux de commande ont également été retirés. La plateforme sera laissé telle quelle pour un utilisateur commercial avec un lanceur à propergol liquide. Au contraire, le matériel enlevé sur le MLP 3 laisse la plateforme disponible pour un lanceur à propergol solide. Le MLP1, le plus ancien sera laissé tel quel.

2013

Décembre, dans la baie 1 du VAB, le MLP 3 termine sa mise en retraite. Tous les points d'accès à l'intérieur de la plateforme ont été fermés et chaînés avec des panneaux d'interdiction. Tous les systèmes de contrôle sont déconnectés. Le MLP 2 est toujours sur le pad 39A.

2014

5 mars, le CT 1 fraîchement modernisé pour servir au SLS déplace le MLP 1 de son site de parking ouest et se positionne devant son site de maintenance. Le MLP est déposé sur son site de parking le 10 avril, le Crawler retournant sur son site de maintenance juste à coté.
20 mai, le MLP 2 est enlevé du pad 39A par le CT 1 et placé sur le parking de l'ancienne tour MSS Apollo. Le pad 39A est en location pour Space X et le 39B en rénovation pour le SLS. Le site de maintenance des MLP avec seulement 2 places est occupé par le MLP 1 et le ML du SLS, en fait le ML construit pour Ares avant l'annulation du programme. Le MLP 3 est dans la baie 1 du VAB.

Le passage Shuttle-SLS se fait en douceur pour les ouvriers et techniciens travaillant dans le VAB. La longue pause post Shuttle va permettre de moderniser le bâtiment âgée de 45 ans, notamment au niveau des grues qui seront inspectées et modernisées. Seule la baie 3 sera modifié pour l'assemblage du lanceur SLS, les plateformes du Shuttle ont été démontés en 2012. Au premier plan, le catway, la passerelle reliant les 2 baies est au niveau 16, soit à 58 mètres du sol. Le SLS culminera à 112,5 mètres, au niveau 30. La grue n°2 de 250 tonnes (montée du temps d'Apollo) est visible sur la photo tout en haut.

2017

Février, le Crawler 1 avec le MLP 2 est mis en vente au KSC.
22 mars, le Crawler Transporter 2 fait des premiers essais sur la Crawlerway portant le MLP 1 jusqu'à la jonction des pads 39A et B. L'engin sort de maintenance et sera testé pour confirmer si il est capable de transporter le nouveau ML avec le lanceur SLS dessus. Le MLP 2 est toujours sur le parking de l'ex tour MSS entre les pads 39A et B chargé par le CT1. Le MLP 3 est dans la baie 1 du VAB.
Aout, les techniciens prévoit de déplacer le CT 2 avec le MLP 3 de la baie 1 du VAB dans la baie 2 et le CT 1 avec le MLP 2 de son parking vers la baie 1.
Fin novembre, entraînement avec le CT 2 et le MLP 3 dans la baie 1 du VAB pour les équipes de conducteurs, avec des levées et des déplacements au dehors. Le 1er décembre, le MLP 3 est rentré dans la baie 2. Le CT 1 déplacera le MLP 2 dans la baie 1 d'ici la fin de l'année ou en janvier 2018.
19 décembre, le CT 1 est placé devant la baie 1 du VAB avec le MLP 2 puis rentré. Les portes du bâtiment sont refermées. Le Crawler 1 retourne sur son site de maintenance (Crawler Maintenance and Storage Building) après 3 ans sur le parking de l'ex tour MSS avec le MLP 2, juste avant de déposer le MLP 2 dans la baie 1 du VAB. Le MLP 3 est dans la baie opposé, la baie 2.

   

Le ML du SLS sur le parking Est du VAB. Le MLP 1 est sur le parking Ouest

2019

1er mai, le Crawler 2 sort le MLP 3 de la baie 2 du VAB au cours d'un exercice d'entrainement. La baie 2 va servir à Northrop Grumman pour assembler son lanceur OmegA en utilisant le MLP 3 du STS.
15 juin, le Crawler avec sur son dos le MLP 1 rentre dans la baie 1 du VAB.

Le MLP3 pose sur le parking Ouest du VAB va être modifié par Norttrop Grumman pour lancer Omega du LC39B

2020

Septembre, Grumman annonce l'annulation de son programme OmegA, les travaux dans la baie 2 du VAB et sur le MLP 3 sont stoppés. La firme a en effet perdu les lancements militaires du National Security Launch pour l'USAF au profit de Space X et ULA. La tour partiellement sur le MLP sera démonté d'ici novembre.

11 décembre, pour la dernière fois, le MLP 2 est sortie de la baie 1 du VAB avant sa démolition. Les techniciens du centre spatial ont besoin de place pour notamment démarrer la construction du ML 2 pour le SLS. La plateforme a été cannibalisé de ces équipements pour le ML 1 du SLS, étant donné la similitude entre le SLS et le Shuttle. De son coté, le MLP 1 est sur la Crawlerway réalisant des essais de charge avec des blocs de béton simulant le lanceur SLS et sa tour et aplanir la Crawlerway. Il sera démonté à son tour, seul le MLP 3 sera laisser en état pour des tests avec le Crawler.

Fin de carrière pour le MLP 2, ancien LUT 2, le premier a être mis à la casse sur l'ancien site du MSS Park. La plateforme a lancé depuis sa construction en 1966 Apollo 6, 9, 12, 14, Skylab 1 (le dernier Saturn V) , et 44 lancements STS, dont STS-51 L. Il a accueilli la dernière mission finale d'Endeavour, STS-134, le 16 mai 2011.

 

LC 39 galerie photos, 90s
LISTING DES PADS UTILISES
LES MOBIL LAUNCH PLATEFORM MLP
LA ZONE VAB

Scan John Duncan, BG KSC, Jacques Van Oene et Capdevila.